•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Allégeance contre citoyenneté

Les candidats à la citoyenneté israélienne doivent prêter allégeance à l'État juif selon un amendement du gouvernement

Réunion hebdomadaire du cabinet israélien

Photo : AFP / Gali Tibbon

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le cabinet israélien approuve un projet d'amendement législatif contraignant les candidats à la citoyenneté israélienne, à prêter allégeance à « l'État juif et démocratique d'Israël ».

Le gouvernement israélien a approuvé dimanche un projet d'amendement législatif qui oblige les candidats à la citoyenneté israélienne de prêter allégeance à « l'État juif et démocratique d'Israël ».

L'État d'Israël est l'État-nation du peuple juif, tout en étant un État démocratique dont tous les citoyens, juifs et non-juifs, bénéficient de droits totalement égaux.

Une citation de :Benjamin Netanyahu, premier ministre israélien

Le texte, approuvé par une large majorité, prévoit la modification de la loi de 1952 sur la citoyenneté.

Il suscite de vives critiques de la minorité arabe d'Israël qui constitue 20 % de la population et pour qui cet amendement est « raciste ». La minorité arabe estime que le texte vise surtout les Palestiniens qui s'installent en Israël après s'être mariés avec des Arabes israéliens.

Yithak Herzog, un des ministres travaillistes, opposés à l'amendement, a qualifié la démarche de « relents de fascisme ».

Bien qu'approuvé par le cabinet, le projet de loi doit maintenant faire l'objet de trois lectures au Parlement, où le gouvernement de droite de M. Netanyahou est fortement majoritaire.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !