•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Kim Jong-il présente son successeur

Kim Jong-un, 27 ans, fils du leader Kim Jong-il, assiste à une parade militaire célébrant le 65e anniversaire de la création du Parti des travailleurs de Corée.

Kim Jong-un, 27 ans, fils du leader Kim Jong-il, lors d'une parade militaire célébrant le 65e anniversaire de la création du Parti des travailleurs de Corée

Photo : AFP / KNS

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Kim Jong-un, fils du leader nord-coréen, assiste à une parade militaire célébrant le 65e anniversaire de la création du Parti des travailleurs. Les observateurs y voit un pretexte pour présenter au monde le successeur de Kim Jong-il.

Kim Jong-un, 27 ans, fils du chef Kim Jong-il, a pris part dimanche à une importante parade militaire dans la pure tradition nord-coréenne. Il se tenait à Pyongyang aux côtés de son père et saluait les milliers de militaires suivis de chars, de camions transportant des missiles et d'autres armes lourdes.

Des télévisions étrangères ont retransmis les images du jeune officier à l'étranger. Promu général quatre étoiles voilà quelques jours et désigné à la commission de la défense du puissant comité central de l'unique parti au pouvoir, Kim Jong-un est perçu désormais comme le nouvel homme fort de Pyongyang.

Les célébrations du 65e anniversaire de la création du Parti des travailleurs de Corée sont considérées comme un prétexte afin de présenter au monde le successeur Kim Jong-il à la tête de l'État.

La Corée du Nord, qui dit posséder l'arme nucléaire, est la seule dynastie communiste au monde. Kim Jong-il avait lui-même succédé à son père, Kim Il-sung, fondateur de la République de Corée.

Le chef d'état-major militaire Ri Yong-ho a d'ailleurs promis d'utiliser l'arme nucléaire pour se défendre « si les impérialistes américains et leurs disciples empiètent un tant soit peu sur la souveraineté et la dignité de notre pays ».

Un haut responsable nord-coréen, dont l'identité n'a pas été révélée, avait confirmé vendredi que Kim Jong-un succéderait à son père, après sa mort.

Kim Jong-il, 68 ans, victime d'une attaque cérébrale en août 2008, est apparu diminué physiquement ce dimanche. Il avait entamé voilà quelques semaines un voyage avec son fils en Chine. Ce déplacement est considéré comme une démarche ultime pour préparer sa succession sous la protection de Pékin.

Alors que les festivités se déroulaient à Pyongyang, on apprenait que le plus important transfuge nord-coréen jamais passé en Corée du Sud était retrouvé mort dimanche à son domicile de Séoul. Un porte-parole de la police a confirmé le décès de Hwang Jang-yop, 87 ans, sans donner plus de détails.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !