•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un nouveau mouvement politique?

François Legault
Radio-Canada

L'ex-ministre péquiste François Legault a réuni une vingtaine de personnes à sa résidence pour parler d'un nouveau groupe de réflexion politique. L'ex-ministre péquiste Joseph Facal et l'homme d'affaires Normand Legault étaient présents.

La rumeur de la création d'un nouveau mouvement politique, autour de l'ex-ministre péquiste François Legault, circule depuis quelques jours à Québec.

Selon les informations obtenues par le journaliste de Radio-Canada Pierre Duchesne, M. Legault a réuni entre 15 et 20 personnes à sa résidence de Montréal, le 11 septembre, pour parler de l'idée d'un nouveau groupe de réflexion politique.

Parmi les personnes présentes, il y avait notamment l'ex-ministre péquiste Joseph Facal, l'homme d'affaires Charles Sirois, et l'ancien président du Grand Prix du Canada, Normand Legault.

L'ex-ministre libéral Philippe Couillard aurait aussi été approché pour faire partie du groupe. L'ancien chef de l'Action démocratique du Québec, Mario Dumont, ne serait pas dans le groupe.

Le groupe voudrait prendre ses distances du Parti québécois et de la souveraineté.

Selon les informations obtenues, le groupe jugerait que le Parti québécois va dans la mauvaise direction avec Mme Marois qui, estime-t-il, parle trop de souveraineté et de la question identitaire. Le groupe reprocherait aussi au premier ministre Jean Charest de ne pas avoir le courage politique de prendre des décisions sur les questions économiques.

Le nom de Force Québec a été évoqué, mais a été abandonné, car il ferait trop référence à des forces armées.

Une des personnes présentes, qui ne souhaitait pas être identifiée, dit avoir entendu M. Legault déclarer que s'il revenait en politique c'était pour être chef.

Le groupe prépare un document écrit qui serait prêt dans les prochaines semaines.