•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Régis Labeaume change de ton envers les conservateurs

Régis Labeaume, maire de Québec

Régis Labeaume, maire de Québec

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le maire de Québec, qui souhaite obtenir une rencontre avec Stephen Harper, a précisé que l'expression « grands talents » utilisée récemment ne visait pas le premier ministre Harper.

Lundi, lors de la séance du conseil municipal, Régis Labeaume a voulu rétablir les ponts avec les conservateurs. Il a précisé que l'expression « grands talents », utilisée récemment pour désigner tous ceux qui réclament la participation du secteur privé dans le projet d'amphithéâtre, ne visait pas le premier ministre Stephen Harper. Selon l'expression du maire, « grands talents » qualifie les personnes qui ne savent pas de quoi elles parlent.

Régis Labeaume a indiqué que l'expression s'adressait plutôt au député de la Beauce Maxime Bernier. « On parlait des "grands talents" d'un politicien, c'était M. Bernier. [...] Je veux bien préciser que jamais on n'a pensé que le premier ministre c'était un "grand talent" », a déclaré le maire.

Régis Labeaume reproche tout de même aux députés conservateurs de la région d'avoir fait dérailler le dossier en portant le chandail des Nordiques lors d'un caucus à Québec. « Ils l'ont fait de bonne foi, il n'y a pas de doute, mais il n'en demeure pas moins que ça a fait reculer la cause et ç'a été compliqué pour nous autres », a affirmé le maire.

Régis Labeaume tente toujours d'obtenir une rencontre avec le premier ministre du Canada pour discuter du projet d'amphithéâtre. Toutefois, le maire devra être patient et s'adresser à la ministre Josée Verner pour l'obtenir.

C'est ce que le ministre responsable des Affaires étrangères à Ottawa, Lawrence Cannon, a déclaré à la Chambre des communes, lundi, en réaction à une question du Bloc québécois. « La ministre responsable de la région de Québec est la personne toute désignée pour prendre les arrangements nécessaires en vue d'obtenir une rencontre au moment opportun », a affirmé le ministre Cannon.

Le maire se montre résigné. « On va passer par qui ils veulent. Qu'ils nous donnent les numéros, il n'y a pas de problème », dit-il.

La Ville veut aller de l'avant

L'équipe Labeaume a déposé au conseil municipal, lundi, son règlement d'emprunt de 25 millions de dollars pour démarrer les travaux du nouvel amphithéâtre sur les terrains d'ExpoCité. La Ville veut ainsi prendre les devants dans le dossier de l'amphithéâtre.

Le vote aura toutefois lieu dans deux semaines, et déjà, les deux conseillers indépendants Yvon Bussière et Anne Guérette ont annoncé qu'ils allaient s'y opposer. « Le fait de libérer ce soir le 25 millions qui n'est pas détaillé, c'est la première fois que je vois ça. Je me demande même si le ministère des Affaires municipales va accepter », lance M. Bussière.

Pour sa part, Anne Guérette fait valoir que la population qui s'est exprimée lors de la marche bleue rêve d'une équipe de la LNH et d'un amphithéâtre, mais n'a pas demandé que 25 millions soient débloqués rapidement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !