•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le recours à la codéine présente des risques

pilule-codeine

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

Un éditorial du Journal de l'Association médicale canadienne lance une mise en garde contre la codéine, un antidouleur souvent considérée comme sécuritaire, et qui pourtant peut être mortellement toxique même à des doses recommandées.

Un éditorial publié dans le Journal de l'Association médicale canadienne met en garde la population contre les dangers de la codéine, un analgésique utilisé depuis des dizaines d'années pour le soulagement des douleurs sévères.

L'article souligne que la codéine est souvent considérée comme un antidouleur sûr, mais qu'elle peut néanmoins être mortellement toxique, même à des doses normales, pour certains individus.

Les signataires de l'éditorial estiment que ce narcotique vieux de 200 ans n'a pas fait l'objet de tests récents en matière de sécurité.

Les médecins estiment que la codéine doit donc être utilisée avec précaution en attendant que des études établissent son innocuité, particulièrement chez les enfants et les bébés.

Le danger

La codéine est convertie en morphine par le foie, ce qui permet d'atténuer la douleur. Toutefois, chez certaines personnes, le métabolisme convertit trop rapidement la codéine en morphine, ce qui mène à une accumulation fatale de cette dernière, et ce, même lorsque la codéine est utilisée à des doses normalement recommandées. C'est particulièrement le cas pour les nourrissons et les jeunes enfants.

À l'heure actuelle, de nombreux produits à base de codéine sont vendus sans ordonnance dans plusieurs pays, ce qui donne l'impression que ce médicament est sans danger, notent les signataires.