ICI Radio-Canada

Vous naviguez sur le nouveau site

Aller au menu principalAller au contenu principalAller au pied de page
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Irrégularités sur des puits de forage

    Le ministère des Ressources naturelles du Québec a relevé des irrégularités sur des puits de forage de gaz de schiste de la compagnie Junex dans la région de Bécancour, selon des documents obtenus par Radio-Canada.

    puits de forage de gaz de schiste

    Le ministère des Ressources naturelles du Québec a relevé des irrégularités sur des puits de forage de gaz de schiste de la compagnie Junex.

    C'est ce qu'indiquent des documents obtenus par Radio-Canada en vertu de la loi d'accès à l'information.

    Selon un rapport de visite du ministère des Ressources naturelles du Québec, trois sites de forage situés dans la municipalité de Bécancour montraient des signes d'anomalies.

    Les trois puits ne sont pas en fonction depuis la fin 2009.

    Dans sa lettre du 26 juillet envoyée à Junex, le ministère écrit: « Nous avons constaté quelques irrégularités susceptibles de compromettre la sécurité des personnes et d'avoir des répercussions sur l'environnement ».

    Au site de forage numéro 3 de Saint-Grégoire, les parois d'un bassin étaient affaissées et des substances non identifiées ont été déversées dans l'environnement.

    Au site de forage numéro 2 de Saint-Grégoire, le ministère a demandé d'enlever un réservoir qui représentait un danger potentiel.

    Au site de forage Husky-Bruyère numéro 1, le ministère a noté que du gaz naturel était évacué à l'air libre.

    Junex dit avoir remédié à la situation. « C'était des choses de surface à régler et on l'a fait dans les temps requis », assure Jean-Yves Lavoie, président de Junex.

    Au ministère, on indique que depuis 2006, ce sont les seules irrégularités répertoriées en ce qui concerne les puits de forage.

    « Les travaux, de façon générale, on peut dire qu'ils sont faits de façon très professionnelle. C'est une situation qui est vraiment exceptionnelle. Par contre, il faut dire que le ministère ne va tolérer aucune irrégularité », dit Alain Lefevre, responsable des hydrocarbures, au ministère des Ressources naturelles.

    Les informations inquiètent des citoyens.

    « Ils ont beau nous dire qu'ils prennent toutes les précautions. Le danger était très grand. Le ministère est peut-être intervenu à temps, mais va-t-il toujours intervenir à temps », se demande Pierre-André Julien, du comité de vigilance sur les gaz de schiste.

    Les consultations du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) sur le gaz de schiste débutent lundi soir, à Saint-Hyacinthe. Des représentants de la compagnie Junex seront sur place.

    D'après un reportage de Louis-Philippe Ouimet.

    Aucun thème sélectionné