•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entente de principe

La grève est évitée au Canadien National. La principale entreprise ferroviaire au Canada a conclu une entente de principe avec le syndicat des Teamsters qui représente 2700 de ses employés.

La grève est évitée au Canadien National. La principale entreprise ferroviaire du pays a conclu une entente de principe avec le syndicat des Teamsters qui représente 2700 de ses employés.

Des employés du CN à l'ouverture d'une rencontre de négociation à MontréalDes employés du CN à l'ouverture d'une rencontre de négociation à Montréal

L'entente d'une durée de trois ans touche les chefs de train, les agents de train et les agents de triage. Les détails de l'accord n'ont pas été dévoilés.

Le contrat des travailleurs est échu depuis le 22 juillet.

Plus tôt cette semaine, dans une lettre, le président du CN, Claude Mongeau, disait qu'il imposerait les changements pour « améliorer le service à la clientèle » si le syndicat continuait à rejeter la proposition de conciliation du commissaire pour une entente de trois ans.

Auparavant, le CN avait fixé à jeudi la date limite pour en arriver à un accord.

La ministre du Travail du Canada, Lisa Raitt a loué les efforts déployés pour en arriver à un accord. Elle a tenu à remercier les médiateurs fédéraux.

« Notre économie demeure fragile et sa stabilité repose sur la productivité d'industries comme le CN. Le gouvernement appuie les bonnes relations patronales-syndicales, car elles favorisent la prospérité économique du pays, la sécurité des Canadiens et les services aux collectivités », a-t-elle précisé dans une déclaration écrite.

Le CN est une société de transport qui offre des services ferroviaires, intermodaux, de camionnage, d'expédition de fret, d'entreposage et de distribution.

Avec les informations de La Presse canadienne