•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

MacKay annule le discours d'un imam

Zijad Delic, directeur du Congrès musulman canadien

Zijad Delic, directeur du Congrès musulman canadien

Photo : La Presse canadienne / Fred Chartrand

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministre de la Défense, Peter MacKay, annule le discours que devait prononcer lundi le directeur du Congrès musulman canadien, Zijad Delic, au quartier-général de la Défense nationale.

L'imam et directeur du Congrès musulman canadien, Zijad Delic, ne prononcera pas de discours au quartier général de la Défense nationale, lundi. Le ministre de la Défense, Peter MacKay, a annulé cette allocution.

M. Delic avait été invité dans le cadre du mois du patrimoine islamique. L'événement porterait sur l'évolution de l'islam au sein de l'armée canadienne et sur la façon dont la communauté musulmane contribue à la société.

Le Congrès musulman canadien avait été déjà qualifié d'« extrémiste » par le gouvernement conservateur en raison de ses prises de position sur Israël. Le ministre de l'Immigration, Jason Kenny, avait condamné des propos antisémites tenus par des membres de cette organisation en Grande-Bretagne en 2009.

Justifiant le geste de M. MacKay, le directeur des communications du ministre de la Défense, Jay Paxton, a rappelé que « le Congrès musulman canadien avait déjà déclaré que tous les Israéliens de plus de 18 ans étaient des cibles légitimes » pour des attentats-suicide.

M. Paxton estime que ces commentaires « divisent les Canadiens, font la promotion de la haine et n'ont pas de place dans les célébrations de lundi ».

Deux associations de droite ont fait circuler des courriels affirmant que la présence de M. Declic était un affront pour les soldats canadiens tués en Afghanistan.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !