•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet de parc aquatique qui prend de l'ampleur

Baigneurs

Piscines et pataugeoires étendent leurs heures d'ouverture pour rafraîchir les Montréalais

Radio-Canada

Les concepteurs d'un projet de parc aquatique à Beaupré envisagent maintenant une construction deux fois plus imposante que prévu.

Le projet de construction d'un parc aquatique à Beaupré au pied du mont Sainte-Anne prend de l'ampleur. Ses concepteurs envisagent maintenant une construction deux fois plus imposante que prévu. L'immeuble abriterait une piscine à vagues, des glissades d'eau et une rivière artificielle intérieure.

Les concepteurs ont été inspirés par un récent voyage dans une municipalité rurale du Wisconsin. « On n'en croyait pas nos yeux. Il y avait, dans une petite ville grosse comme Beaupré, 19 parcs aquatiques intérieurs avec plus de chambres d'hébergement que toute la région de Québec », rapporte un des concepteurs, Gilles Éthier.

Le coût du projet, incluant aussi un nouveau centre des congrès au pied du mont Sainte-Anne, est évalué à 70 millions de dollars. Le maire de Beaupré, Michel Paré, affirme que les retombées économiques de ce projet unique au Québec seront majeures. « On parle d'environ 300 emplois, près de 10 millions de masse salariale. Et on ne parle pas en termes de nuitées additionnelles, d'augmentation de l'achalandage », fait valoir M. Paré.

Le maire et ses collaborateurs sont à la recherche d'investisseurs. Ils veulent que le centre aquatique soit entièrement financé par le privé. Le maire mentionne être en discussion avec des investisseurs, dont deux européens et un canadien.

Les concepteurs visent la fin de 2011 pour la construction du parc aquatique.