•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Jusqu'à la rive

Lac

(archives)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario a modifié ses règlements pour permettre, dans certaines conditions, que les entreprises forestières coupent les arbres situés près des plans d'eau.

Le ministère des Richesses naturelles de l'Ontario a modifié ses règlements concernant les arbres et les arbustes qui se trouvent près des lacs et des rivières. Désormais, dans certaines conditions, les entreprises forestières pourront les couper, et ce, jusqu'au bord de l'eau.

Cependant, on ne pourra pas couper près de tous les lacs. Les forestières n'auront, par exemple, pas toujours accès aux endroits où il y a des chalets. De plus, les rives escarpées ne pourront être totalement dénudées de leur végétation.

Des études de l'industrie forestière ont initié ce changement. Elles avaient pour but d'étudier les comportements des feux de forêts autour des lacs.

« Dans l'historique, les forestiers croyaient qu'en gardant un certain nombre d'arbres et d'arbustes sur le long des rives, ça protégeait. Mais en regardant l'historique des feux de forêt en Ontario, le feu de forêt n'arrêtait pas à 30 mètres du rivage », indique Roger Carrière, porte-parole au ministère des Richesses naturelles.

Selon le propriétaire de l'entreprise forestière Little John Enterprises, John Kapel, cette nouvelle réglementation n'est qu'un appât.

« Ils nous autorisent à couper autour de petits lacs, mais ce n'est pas quelque chose d'important pour nous. Ils nous coupent le Grand Nord », affirme-t-il, se référant à la loi 191 sur l'aménagement et le développement du Grand Nord de l'Ontario, adoptée la semaine dernière à Queen's Park, et qui protège une grande partie du territoire.

M. Kapel est d'avis que si le gouvernement ne cesse de bloquer l'accès aux ressources, c'est tout le Nord qui en souffrira.

Les nouvelles réglementations de coupe sont en vigueur depuis cet été. Les forestières doivent tout de même soumettre un plan de coupe au ministère. Le public a aussi accès à ces demandes et peut commenter les propositions pour faire entendre son point de vue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !