•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Logements sociaux vides au village olympique

Village olympique de Vancouver

Logements vides du village olympiques

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La province a refusé les trois soumissions d'organismes qui tentaient d'obtenir la gestion des appartements. La Ville de Vancouver compte trouver une solution avant l'hiver.

Le maire de Vancouver, Gregor Robertson, veut que les appartements à prix modique du village olympique soient occupés avant l'arrivée de l'hiver.

Cette semaine, l'organisme gouvernemental BC Housing a refusé les trois soumissions de groupes qui voulaient gérer les 250 logements toujours vacants : 125 qui doivent être loués à leur valeur marchande et le même nombre à offrir à prix réduit à des gens à faibles revenus.

M. Robertson dit être outré par la lenteur de la situation. La Ville, dit-il, analysera les soumissions rejetées par BC Housing et elle trouvera elle-même un gestionnaire.

Selon le ministre du Logement social, Rich Coleman, les soumissions ont été rejetées en raison du manque d'expérience des organisations et par le fait qu'une des propositions prévoyait la mise sur pied d'une coopérative. Cela ne fait pas partie de la vision de la province, a indiqué M. Coleman.

Vancouver a été forcée de financer la construction du village parce que l'investisseur principal avait des problèmes financiers en pleine crise économique. En plus de dépassements de coûts, la Ville a des difficultés à vendre les copropriétés de ce projet immobilier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !