•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La vague bleue du mécontentement emporte les libéraux

David Alward

Le premier ministre élu David Alward

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les progressistes-conservateurs de David Alward remportent la victoire électorale au Nouveau-Brunswick et, portés par la grogne exprimée contre les libéraux, formeront un gouvernement majoritaire.

Les progressistes-conservateurs du Nouveau-Brunswick remportent une victoire éclatante aux élections provinciales. Ils comptent 42 candidats élus, contre 13 chez les libéraux et aucun chez les autres partis.

Le gouvernement de Shawn Graham, hanté au premier chef, mais pas exclusivement, par la vente avortée d'Énergie Nouveau-Brunswick à Hydro-Québec, a donc ployé sous le mécontentement des électeurs.

Survol

David Alward, chef progressiste-conservateur, est pour sa part réélu dans Woodstock. Il représente cette circonscription depuis 1999.

Le chef libéral, Shawn Graham, a tout de même pu sauver son siège de Kent. Il représente les électeurs de cette région depuis 1998.

Le chef du NPD, Roger Duguay, est quant à lui défait dans Tracadie-Sheila au terme d'une lutte serrée. Il s'agissait de sa première campagne en tant que chef du parti, mais sa quatrième en tant que candidat néo-démocrate. Le progressiste-conservateur Claude Landry est réélu.

Le chef de l'Alliance des gens du Nouveau-Brunswick, Kris Austin, ne siégera pas à l'Assemblée législative. Il a été défait dans Grand Lake-Gagetown. Jack MacDougall, chef des verts, n'a pas été élu non plus. Il était candidat dans Fredericton-Nashwaaksis.

Les faits saillants

Centre-Péninsule-Saint-Sauveur sera à nouveau représentée par le libéral Denis Landry. Il s'agit de son quatrième mandat. Il était ministre des Transports dans le gouvernement Graham. Hédard Albert, ministre du Mieux-être, de la Culture et du Sport dans le gouvernement libéral sortant, est réélu dans Caraquet. Il sollicitait un troisième mandat. Les électeurs de Lamèque-Shippagan-Miscou ont réélu le progressiste-conservateur Paul Robichaud. Il obtient ainsi un quatrième mandat. Il a occupé plusieurs ministères dans le gouvernement de Bernard Lord.

Shawn Graham, Roxanne ReevesAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef libéral, Shawn Graham, et son épouse, Roxanne Reeves, ont voté à Rexton.

Photo : La Presse canadienne / Andrew Vaughan

Donald Arseneault, vice-premier ministre dans le gouvernement Graham, est réélu dans Dalhousie-Restigouche-Est. Il s'agit d'un troisième mandat consécutif. Les électeurs de Bathurst ont réélu le libéral Brian Kenny.

Le libéral Ronald Ouellette, ex-ministre de l'Agriculture, est défait dans Grand-Sault-Drummond-Saint-André. Le progressiste-conservateur Danny Soucy l'emporte. La progressiste-conservatrice Madeleine Dubé est réélue dans Edmundston-Saint-Basile. Restigouche-La-Vallée sera représentée par la progressiste-conservatrice Martine (Valcourt) Coulombe. Les électeurs de Madawaska-les-Lacs ont élu le progressiste-conservateur Yvon Bonenfant.

Le libéral Victor Boudreau, ministre d'Entreprise Nouveau-Brunswick dans le gouvernement sortant, obtient un troisième mandat à titre de député de Shediac-Cap-Pelé. Dieppe-Centre-Lewisville, circonscription libérale de 1987 à 1999, puis progressiste-conservatrice depuis 1999, sera représentée par le libéral Roger Melanson.

Jack Keir, ministre de l'Énergie dans le gouvernement Graham, est défait dans Fundy-River Valley. Les électeurs ont préféré le progressiste-conservateur Jim Parrot.

Dans les circonscriptions de Moncton, le libéral Chris Collins et les progressistes-conservateurs John Betts, Marie-Claude Blais et Sue Stultz sont élus. Dieppe-Centre-Lewisville, circonscription libérale de 1987 à 1999, puis progressiste-conservatrice depuis 1999, sera représentée par le libéral Roger Melanson.

À Fredericton, les vainqueurs sont les progressistes-conservateurs Troy Lifford, Brian Macdonald, Craig Leonard et Pam Lynch. Cette dernière a défait le libéral Kelly Lamrock, qui a dirigé plusieurs ministères dans le gouvernement sortant.

La région de Saint-Jean a beaucoup retenu l'attention des chefs durant la campagne. Elle sera représentée par les progressistes-conservateurs Trevor Holder, Glen Tait, Carl Killen, Glen Savoie et Dorothy Shephard.

Stephen Harper félicite les chefs

Le premier ministre Stephen Harper a réagi aux résultats des élections par voie de communiqué. Il a d'abord félicité M. Alward.

« La population du Nouveau-Brunswick a porté au pouvoir le Parti progressiste-conservateur dirigé par David Alward. Je félicite M. Alward de sa victoire et je suis confiant que nous travaillerons en étroite collaboration sur bon nombre de dossiers pour le mieux-être des citoyens du Nouveau-Brunswick et du Canada tout entier », a déclaré Stephen Harper.

Le premier ministre a aussi souligné l'apport du chef libéral. « Au nom de tous les Canadiens, je remercie Shawn Graham du travail qu'il a accompli pour la population du Nouveau-Brunswick au cours des quatre dernières années et d'avoir ainsi contribué à bâtir un Canada plus fort », a-t-il ajouté.

Plus de 520 000 électeurs inscrits ont eu l'occasion de voter lundi. Il s'agit des premières élections de l'histoire de la province tenues à une date fixe. Un nombre record de 235 personnes se sont portées candidates dans les 55 circonscriptions de la province.

À la dissolution de l'Assemblée législative, les libéraux détenaient 32 sièges contre 21 pour les progressistes-conservateurs. On comptait aussi deux sièges vacants.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !