•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le jour J approche au Met

Radio-Canada

À trois jours de la première de L'or du Rhin, l'opéra de Richard Wagner, au Metropolitan Opera de New York, le metteur en scène Robert Lepage met au point le spectacle.

« L'Or du Rhin », l'opéra de Richard Wagner, présenté au Metropolitan Opera de New York.« L'Or du Rhin », l'opéra de Richard Wagner, présenté au Metropolitan Opera de New York.

Le Metropolitan Opera de New York est en pleine ébullition.

À trois jours de la première de L'or du Rhin, premier volet de Der Ring, la tétralogie de Richard Wagner, le metteur en scène Robert Lepage fait la dernière mise au point du spectacle.

Les attentes sont énormes pour la production de cet opéra, le plus complexe du point de vue technique jamais monté par le MET.

Sctructure polyvalente

Rappelons que Robert Lepage a imaginé une structure de lattes polyvalente en guise de décors. Cette structure peut, selon ses désirs, se transformer en différents éléments de décor : rempart, escalier, forêt, vrille ou tapis volant, où évoluent les personnages. Des projections lumineuses électroniques habillent la surface des lattes.

Le même dispositif scénique servira aux représentations des trois autres volets Der Ring, que Robert Lepage mettra aussi en scène. Le deuxième volet, La Walkyrie, sera à l'affiche en avril-mai 2011. Les deux derniers volets, Siegfried et Le Crépuscule des dieux, seront montés la saison prochaine.

Si Robert Lepage reconnaît que ce projet est le plus ambitieux de sa carrière, certains n'hésitent pas à qualifier cette production de révolutionnaire pour le Met.