•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'heure est au nettoyage

Une route à Clarenville

Une route à Clarenville

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Deux jours après le passage de l'ouragan, les opérations de nettoyage vont bon train sur l'île de Terre-Neuve. Selon le ministre des Transports et des Infrastructures, les dommages pourraient s'élever à 100 millions de dollars.

Terre-Neuve se relève tranquillement de la tourmente, deux jours après le passage de l'ouragan Igor. Les opérations de nettoyage vont bon train sur l'île. Il faudra toutefois plusieurs semaines, voire plusieurs mois, pour que la situation revienne à la normale.

Les pluies torrentielles ont inondé des villages et des routes. Des tronçons de route se sont effondrés et des ponts se sont affaissés. Les vents violents ont endommagé des résidences et déraciné des arbres.

Les tracteurs sont à l'oeuvre jeudi dans l'est de la province. Certaines routes ont déjà été réparées temporairement. Plusieurs communautés demeurent toujours isolées. L'approvisionnement en essence et en nourriture commence à inquiéter. Par exemple, à l'île Random, les quatre ponts de la communauté se sont affaissés. Un pont temporaire a toutefois été construit ce qui a permis aux membres du village d'aller acheter des vivres.

Selon le ministre des Transports et des Infrastructures de la province, Tom Hedderson, les coûts des dommages pourraient s'élever jusqu'à 100 millions de dollars. C'est en survolant la province avec le premier ministre Danny Williams que le ministre a eu une idée de l'étendue des dégâts. De son côté, le premier ministre de la province a affirmé n'avoir jamais rien vu de tel.

Les dommages sont de trois à quatre fois plus importants que lors du passage de l'ouragan Chantal en 2007.

Par ailleurs, le premier ministre du Canada, Stephen Harper, se rendra à Terre-Neuve jeudi en soirée. Il visitera les zones sinistrées après le passage d'Igor vendredi matin.

Igor, Terre-Neuve
Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'eau a creusé un ravin dans la route transcanadienne à l'entrée du parc national de Terra Nova.

Rappelons qu'Igor a déversé plus de 200 mm d'eau par endroits. Ses vents atteignaient 140 km/h. Selon Environnement Canada, le vent a atteint 172 km/h à Cape Pine, dans le sud-est de Terre-Neuve. L'ouragan a gonflé les cours d'eau sur son passage et provoqué le déracinement d'innombrables arbres et la destruction de lignes électriques.

Des foyers toujours privés d'électricité

Quelque 7000 foyers et commerces sont toujours privés d'électricité jeudi. Des travailleurs de l'Île-du-Prince-Édouard et de l'Alberta sont venus prêter main-forte à la compagnie Newfoundland Power pour rétablir le courant.

De plus, la GRC n'a plus aucun espoir de retrouver vivant l'homme de 80 ans qui, victime d'un glissement de terrain, a été emporté par les eaux mardi. La GRC précise que l'incident s'est produit sur l'île Random, dans la baie de Trinity.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...