•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plaintes et irrégularités en Afghanistan

Des préposés transportent des urnes dans un entrepôt de Kaboul.

Des préposés transportent des urnes dans un entrepôt de Kaboul.

Photo : Manan Vatsyayana

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Commission électorale afghane a enregistré plus de 4000 plaintes faisant état de fraudes et d'irrégularités commises lors des élections législatives de samedi dernier.

La légitimité des élections législatives de samedi dernier en Afghanistan est de plus en plus l'objet de remises en question.

Plus de 4000 plaintes pour des irrégularités et des fraudes ont été déposées jusqu'ici à la Commission afghane des plaintes électorales (ECC). Selon l'organisme, 2064 plaintes ont été déposées le jour même du scrutin. Bien que la période réglementaire prévue pour le dépôt de griefs électoraux ait expiré mardi, les plaintes continuent d'affluer dans les bureaux de l'ECC.

Ces milliers de plaintes s'ajoutent aux 1700 autres enregistrées depuis avril, pendant la campagne électorale.

Selon un porte-parole de l'ECC, cité par l'Agence France Presse, les plaintes sont aussi nombreuses que variées. Plusieurs font état de votes avec de fausses cartes électorales, de bourrage d'urnes, d'ajout de bulletins dans les urnes pendant leur transport, de dépouillement frauduleux et d'intimidation des électeurs.

Les nombreuses attaques perpétrées contre des bureaux de vote (294, selon l'OTAN) ont aussi largement perturbé le déroulement du scrutin de samedi. Ces violences ont fait au moins 22 morts et près d'une centaine de blessés parmi les civils et les forces de sécurité. Les insurgés talibans avaient promis de perturber, sinon de faire carrément échouer l'élection.

Faute de sécurité suffisante, plus de 1300 bureaux de vote sont demeurés fermés dans le pays le jour du scrutin, privant 9,3 millions d'électeurs de leur droit de vote, selon des évaluations de la Commission électorale afghane.

Au départ, le corps électoral afghan comptait 12 millions d'électeurs potentiels qui devaient voter dans plus de 6800 bureaux de vote répartis sur le territoire. Seuls 35 à 47 % d'entre eux auraient exercé leur droit de vote selon les calculs de la Commission électorale afghane.

Les résultats officiels de cette élection qui visait à pourvoir les 249 sièges de l'Assemblée législative afghane seront annoncés le 31 octobre prochain.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !