•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un fonds pour les grands consommateurs

Éoliennes
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Réseau des ingénieurs du Québec propose la création du Fonds national d'efficacité énergétique qui consentirait des prêts aux grands consommateurs d'énergie et s'autofinancerait dans le temps, à même les économies d'énergies réalisées.

Le Réseau des ingénieurs revient à la charge avec sa proposition de créer un Fonds national d'efficacité énergétique destiné aux grands consommateurs d'énergie.

L'organisation, qui regroupe 59 000 ingénieurs au Québec, avait formulé cette proposition, quoique moins élaborée, l'an dernier. Le nouveau projet a été dévoilé à Montréal mardi par son président, François Granger.

Le Réseau des ingénieurs estime que le moment est venu, dans le cadre du débat qui a cours sur le gaz et les différentes formes d'énergie.

Ce fonds obtiendrait la collaboration d'institutions financières pour offrir des prêts, garantis par le gouvernement, aux entreprises, industries, institutions et commerces qui voudraient réduire leur consommation d'énergie.

Il obtiendrait son financement de départ à même les ressources du Fonds vert, déjà mis sur pied par le gouvernement du Québec pour financer des projets verts.

La problématique de l'intensité de la consommation énergétique des bâtiments, des procédés de production ou des flottes de véhicules partout au Québec, pourrait ainsi être attaquée de front, affirme l'organisme dans un communiqué.

Le Réseau des ingénieurs prévoit que son Fonds national d'efficacité énergétique s'autofinancerait au bout d'un certain temps, les entreprises étant aptes à rembourser le prêt obtenu grâce aux économies d'énergie réalisées.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !