•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un handicapé incapable de prendre l'autocar

Orléans Express
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pierre Grenier, un résident de Trois-Rivières qui se déplace en quadriporteur, n'a pu prendre l'autocar pour se rendre à Québec parce que son fauteuil est trop long.

Un résident de Trois-Rivières qui voyage régulièrement en autocar a dû revoir ses plans vendredi. Pierre Grenier, qui se déplace en quadriporteur parce qu'il est atteint de paralysie cérébrale, n'a pu embarquer à bord d'un autocar d'Orléans Express parce que son fauteuil est trop long.

Malgré les efforts de la conductrice, le quadriporteur n'a pu être embarqué sur la plate-forme qui permet de le rentrer dans l'autocar, puisqu'il mesure près de 128 cm de long, environ 6 cm de plus que la plate-forme élévatrice.

Orléans Express admet qu'il existe un problème. « Les quadriporteurs sont de plus en plus gros et les plates-formes et les équipements à bord des autocars ne sont pas modifiés aussi rapidement que les aides à la mobilité, ce qui fait que souvent ils sont hors dimensions pour qu'on puisse offrir le service », explique Denise Sirois.

L'entreprise se dit prête à venir à Trois-Rivières avec un autobus adapté pour faire des tests avec le quadriporteur de M. Grenier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !