•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les acteurs

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.



LES ACTEURS PRINCIPAUX

  • Jean Charest : Chef du Parti libéral du Québec depuis 1998 et premier ministre depuis avril 2003. Il a été réélu à la tête d'un gouvernement minoritaire en mars 2007, avant de retrouver sa majorité à l'Assemblée nationale aux élections de décembre 2008.
  • Me Marc Bellemare : Premier ministre de la Justice du gouvernement Charest. Avocat de profession, Me Bellemare a consacré sa carrière aux victimes des accidents de la route, des accidents du travail et d'actes criminels. Il dit être entré en politique pour améliorer les lois encadrant ces victimes. Il a démissionné en avril 2004, presque un an jour pour jour après avoir été assermenté.
  • Franco Fava : L'un des plus importants collecteurs de fonds libéraux de la région de Québec. Il apporte au moins 300 000 $ par année dans les caisses du Parti libéral du Québec. M. Fava a dirigé avec ses frères Neilson Excavation, une entreprise de construction de la région de Québec fondée par son père qui a notamment obtenu des contrats sur les grands chantiers hydroélectriques québécois, comme celui de la baie James, et pour le prolongement du métro à Laval. Les gouvernements libéraux de Robert Bourassa puis de Jean Charest l'ont nommé au conseil d'administration de la Commission de la santé et de la sécurité au travail. Il a aussi été négociateur patronal pour l'Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec. Franco Fava a déjà été associé à la société d'asphaltage Beaver Asphalte (achetée par Tony Accurso en 2000), à l'époque où elle appartenait à Tommy D'Errico, considéré pendant longtemps comme le grand argentier du PLQ.
  • Charles Rondeau : Collecteur de fonds du Parti libéral du Québec dans la région de Québec. Il est comptable agréé associé pour la firme Mallette Maheu.

LES JUGES DONT LES NOMINATIONS SONT EN CAUSE

  • Marc Bisson : Nommé à la Chambre criminelle à Longueuil le 26 novembre 2003. Il est le fils d'un important organisateur libéral de l'Outaouais, Guy Bisson.
  • Michel Simard : Promu juge en chef adjoint à la Chambre civile de la Cour du Québec le 5 novembre 2003.
  • Line Gosselin-Després : Nommée à la Chambre de la jeunesse en mars 2004. Selon Me Bellemare, elle a des liens de parenté avec l'ex-ministre libéral Michel Després.

LE COMMISSAIRE ET LES PROCUREURS

  • Michel Bastarache : Juge de la Cour suprême du Canada de 1997 à 2008, après avoir siégé à la Cour d'appel du Nouveau-Brunswick. Depuis son départ de la Cour suprême, il est professeur associé à la Faculté de droit de l'Université de Moncton et professeur adjoint de la Faculté de droit de l'Université d'Ottawa. Il est aussi avocat-conseil au cabinet Heenan Blaikie.
  • Me Giuseppe Battista : Procureur en chef de la commission, nommé à la suite de la démission de Pierre Cimon. Il est en quelque sorte l'avocat du commissaire Bastarache. Me Battista est avocat associé au cabinet Shadley Battista depuis 24 ans. Au Barreau du Québec, il est président depuis un an du Comité sur le droit criminel. Il est aussi membre du comité sur la réforme du Code de déontologie.
  • Me Rénald Beaudry : Avocat de Marc Bellemare. Avocat criminaliste, il a déjà été président de l'Association québécoise des avocats et avocates de la défense.
  • Me Suzanne Côté : Avocate représentant le gouvernement du Québec. Associée du cabinet Stikeman Elliot, dont elle dirige le groupe de litige. Elle a été reconnue comme une avocate de premier plan par de nombreuses publications juridiques. La revue Le Monde juridique l'a nommé « Plaideur de l'année » en 2008. Elle est connue du public pour avoir remporté l'émission La joute sur les ondes de Télé-Québec en 2009.
  • Me André Ryan : Avocat du premier ministre du Québec Jean Charest, tant devant la commission Bastarache que dans le cadre de la poursuite en diffamation intentée par son client contre Me Bellemare. Président de la commission juridique du Parti libéral du Québec depuis 2007. Avocat associé au sein du cabinet BCF. Dans le cadre du dernier congrès du Barreau du Québec, il a publié un ouvrage intitulé : « Gestion de crise : comment concilier la protection du public et les intérêts de son client ? ». Il est le fils de l'ancien chef du Parti libéral Claude Ryan.
  • Me André Dugas : Avocat du Parti libéral du Québec. Associé du bureau de Montréal du cabinet Miller Thomson Pouliot. Militant de longue date du Parti libéral du Québec, il a notamment présidé la Commission juridique du parti de 2000 à 2005.
  • Me Pierre Bourque : Avocat du Barreau du Québec. Il est membre du Barreau depuis 1953 et a été bâtonnier du Barreau de Montréal en 1977 et 1978. Il est considéré comme l'un des meilleurs avocats au pays en matière de litige en droit des entreprises et en droit commercial.

LES ACTEURS DE SOUTIEN

  • Michel Gagnon : Chef de cabinet du ministre Bellemare lors de la période couverte par la commission Bastarache.
  • Michel Bouchard : Sous-ministre délégué à la Justice au début du mandat de Me Bellemare. Il a claqué la porte du ministère à l'automne 2003, alors qu'il était en poste depuis 10 ans. Son départ, perçu comme révélateur d'une crise interne au sein du ministère, avait été très médiatisé. Il a été remplacé par Louis Dionne.
  • Georges Lalande : Sous-ministre associé à la Direction générale des services de gestion au début du mandat de Me Bellemare. Il a ensuite été sous-ministre associé à la Direction générale des services à l'organisation.
  • Pierre Legendre : Coordonateur à la sélection des juges au sein du ministère de la Justice. Il a été muté dans les semaines qui ont suivi l'assermentation de Marc Bellemare, après que son frère, l'ex-député péquiste Richard Legendre, eut appelé Michel Gagnon pour lui dire notamment de « faire attention » à lui.
  • Nicole Breton : Coordonatrice à la sélection des juges au sein du ministère de la Justice par intérim. Elle a succédé à Pierre Legendre.
  • Andrée Giguère : Coordonatrice à la sélection des juges au sein du ministère de la Justice. Elle a pris la relève de Nicole Breton. Selon l'avocate du gouvernement du Québec, Me Suzanne Côté, Mme Giguère occupe toujours cette fonction.
  • Denis Roy : Ex-conseiller politique du premier ministre Jean Charest, notamment en matière de sécurité publique. Marc Bellemare soutient qu'il est intervenu dans un procès criminel à l'été 2003. M. Roy soutient avoir conseillé Me Bellemare, mais nie s'être ingéré indûment dans les affaires du ministre.
  • Chantal Landry : Directrice de cabinet adjointe au bureau du premier ministre Charest. À l'époque des faits allégués, elle était responsable des nominations au sein du cabinet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !