•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Il y a 30 ans, la révolution Solidarnosc

Lech Walesa porté en triomphe par ses camarades après la conclusion d'une entente permettant la création de syndicats en Pologne.

Lech Walesa porté en triomphe par ses camarades après la signature d'une entente permettant la création de syndicats, le 30 août 1980

Photo : AFP / LEHTIKUVA

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des cérémonies sont prévues à Varsovie et à Gdansk, en Pologne, pour les 30 ans de la création du syndicat Solidarité, dont les actions ont contribué à la chute du bloc communiste.

Il y a 30 ans, le 31 août 1980, naissait le syndicat Solidarité (Solidarnosc en polonais), un mouvement qui a contribué à l'effondrement du bloc soviétique. Des cérémonies sont prévues à Varsovie et à Gdansk.

Lech Walesa, chef historique du mouvement qui est devenu par la suite président de la Pologne, assistera à un concert à Gdansk à cette occasion. Il s'était tenu à l'écart d'autres événements entourant le 30e anniversaire, disant que le syndicat se consacrait maintenant trop à la politique au jour le jour.

Rappel historique

La légalisation de Solidarité en 1980 a été le point culminant d'une série de grèves et de manifestations.

Tout au long des années 50, 60 et 70, la situation économique se dégrade en Pologne. La contestation gronde dans la population, chez les intellectuels, les ouvriers et les étudiants. Le pouvoir répond par la répression.

En juillet 1980, la hausse des prix et le rationnement provoquent un mouvement de grève ouvrière sans précédent. Les chantiers navals de Gdansk, où 17 000 personnes cessent le travail, en deviennent le symbole.

Le pays est paralysé, et les ouvriers profitent de leur position de force pour réclamer des réformes. Le pouvoir cède et autorise, entre autres, la constitution des syndicats.

Le 31 août, le syndicat Solidarité est créé autour de la figure emblématique d'un ouvrier électricien qui a mené la contestation et organisé la grève : Lech Walesa.

Témoignages

Le journaliste et écrivain polonais Konstanty Gebert a milité dans le syndicat Solidarnosc à ses débuts.

En partageant avec la journaliste Gabrielle de Jasay ses souvenirs de l'époque, il rend aussi compte du caractère particulier de ce mouvement syndical.

Écoutez le témoignage de Konstanty Gebert

La leçon morale de la lutte de Solidarité est qu'on n'a pas moralement le droit d'être pessimiste [...] L'expérience de Solidarité est réplicable.

Konstanty Gebert
George Mink montre une photo sur laquelle il est en compagnie de Lech Walesa et d'un syndicaliste français.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

George Mink montre une photo sur laquelle il est en compagnie de Lech Walesa et d'un syndicaliste français.

De son côté, le spécialiste de la Pologne George Mink présente à Anyck Béraud le contexte politique, économique et social de l'époque.

Il explique aussi en quoi le syndicat Solidarnosc d'aujourd'hui diffère fondamentalement de ce qu'il était à sa création.

Écoutez le témoignage de George Mink

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !