•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les minières font une proposition

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Labrador Iron Mines et New Millenium Capital proposent de verser 700 000 $ aux Innus de Schefferville afin de les convaincre de lever la barricade érigée le 11 juin.

Labrador Iron Mines et New Millenium Capital proposent de verser 700 000 $ aux Innus de Schefferville afin de les convaincre de lever la barricade érigée le 11 juin.

L'argent servirait à mettre aux normes l'aréna de la communauté. Les Innus n'ont pas rejeté l'offre, mais exigent la venue des présidents des deux compagnies minières. Les Innus veulent sensibiliser la direction des deux entreprises à leurs besoins en infrastructures de loisirs.

Le chef de la communauté de Matimekush Lac-John près de Schefferville, Réal McKenzieAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le chef de la communauté de Matimekush Lac-John près de Schefferville, Réal McKenzie

Photo : Carl Marchand / Benoît Jobin

Selon le chef, Réal McKenzie, il y a des problèmes à l'aréna, mais aussi à l'école et à la maison des jeunes. « Les étudiants manquent de financement pour bien équiper nos étudiants à l'école. Il y avait aussi d'équiper nos jeunes pour le hockey mineur », précise M. McKenzie.

Si la proposition des minières est acceptée, la barricade sera levée pour leur permettre de poursuivre leurs activités. Bien des travaux restent à faire, notamment pour Labrador Iron Mines qui est la plus avancée dans ses projets. « Exploration, il y a encore du forage à faire. Et puis construction, ce sont les campements qu'ils veulent construire. La partie de chemin de fer qui doit aussi être terminée. Et puis, le tamiseur qui doit être installé pour le minerai qui doit être traité ici », énumère Réal McKenzie.

Toutefois, Labrador Iron Mines et New Millenium Capital pourraient lancer l'exploitation de leur gisement de fer avant l'an prochain. Toutefois, ils devront auparavant négocier des ententes économiques avec la communauté innue. Le chef Réal McKenzie demeure optimiste et estime que des négociations intensives devraient permettre de parvenir à un accord d'ici la fin de l'année.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !