•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La douleur chronique dans la mire des experts

Chercheuse

Les chercheurs s'intéressent de plus en plus à la maladie de la douleur chronique.

Radio-Canada

Une explosion des cas de personnes souffrant de douleur chronique est à prévoir au cours des 25 prochaines années. C'est la mise en garde lancée par divers experts internationaux réunis à Montréal pour le congrès mondial sur la douleur.

Des experts internationaux réunis à Montréal au congrès mondial sur la douleur prédisent une explosion des cas de personnes souffrant de douleur chronique au cours des 25 prochaines années, en raison du vieillissement de la population.

Environ 6000 spécialistes sont venus partager leurs recherches sur ce problème de santé qui demeure méconnu et mal compris.

La douleur chronique affecte environ 20 % de la population mondiale, selon l'Association internationale pour l'étude de la douleur. Et ce taux est appelé à grimper de manière significative à mesure que la population vieillit.

Selon une étude menée en Saskatchewan et basée sur des données de Statistique Canada, la prévalence de la douleur chronique au Canada augmentera de 75 % d'ici 25 ans.

Pour faire face à la demande, Québec a annoncé la création de quatre centres d'expertise en douleur chronique. Mais selon plusieurs experts, le manque de ressources dans le système de santé reste criant.

« On a des listes d'attente qui peuvent aller jusqu'à deux ans. Certains médecins ne réfèrent pas les patients parce qu'ils savent que les listes d'attente sont très longues », affirme Manon Choinière, chercheuse au Centre hospitalier de l'Université de Montréal.

Les mécanismes qui mènent à la douleur chronique demeurent peu connus. Plusieurs projets de recherche sont cependant en cours pour tenter d'identifier des traitements possibles.

Le docteur Yoram Shir, du Centre universitaire de santé McGill, a notamment découvert qu'une alimentation riche en soja permettrait d'atténuer la douleur. Le poids est un autre facteur à considérer.

« Nous savons qu'un grand nombre de personnes qui souffrent de douleur chronique ont aussi un problème de surpoids, d'où l'importance d'une saine alimentation », affirme le Dr Shir.

Le congrès mondial sur la douleur se poursuit jusqu'à jeudi.

Avec les informations de le reportage de Bruno Coulombe