•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les gènes du blé séquencés à 95 %

Un champ de blé

Un champ de blé

Photo : AFP / Genya Savilov

Radio-Canada

Des chercheurs britanniques ont réalisé une ébauche de la séquence du génome de blé. Cette avancée permettrait à terme d'augmenter la production de cette céréale importante pour l'alimentation mondiale.

Une équipe de chercheurs britanniques a indiqué jeudi avoir réalisé une ébauche de la séquence du génome de blé. C'est une étape qui permettrait d'améliorer la production de cette céréale importante pour l'alimentation mondiale.

Les séquences du génome rendues publiques donnent aux chercheurs et aux producteurs accès à 95 % des gènes du blé, affirme le Conseil britannique responsable de la recherche en biotechnologie et en sciences biologiques, qui a financé les travaux.

Cette découverte pourra être utilisée pour identifier plus rapidement les différences entre deux variétés de blés, et ainsi repérer des caractéristiques jugées intéressantes, comme la résistance à la sécheresse ou à des maladies, et créer des variétés donnant de meilleurs rendements.

Les gènes pourront à terme être utilisés soit par la sélection assistée par marqueur, pour améliorer des variétés, soit par la transgénèse, pour créer des organismes génétiquement modifiés (OGM).

« Le génome du blé est cinq fois plus grand que le génome humain et présente un défi énorme pour les scientifiques », a commenté le généticien Keith Edwards, de l'Université de Bristol, dans un communiqué.

Les génomes du riz, du soja et du maïs ont été séquencés, mais pas celui du blé.

L'équipe a travaillé sur la variété dite Chinese Spring, le « rat de laboratoire du blé », selon le chercheur Mike Bevan, qui a participé aux travaux.

Cette découverte demeure une étape vers le séquençage complet du génome du blé.

« Ils ont la séquence du génome de blé, mais elle n'est pas utilisable en l'état. Le génome du blé est une encyclopédie. Ils ont tous les mots de l'encyclopédie, mais ils ne savent pas dans quel ordre ils sont », a commenté Étienne Paux, chercheur en génomique du blé à l'Institut national de la recherche agronomique, en France.

Avec les informations de Agence France-Presse