•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une fuite révèle un déficit

Hydro Manitoba

(archives)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Hydro-Manitoba accuse des pertes au premier trimestre pour la première fois depuis la sécheresse de 2002-2004, à en croire une note obtenue par les conservateurs.

La fuite d'une note interne d'Hydro-Manitoba révèle que la société d'État a connu un premier trimestre déficitaire cette année.

Hydro-Manitoba accuse des pertes au premier trimestre pour la première fois depuis la sécheresse de 2002-2004, selon la note obtenue par les conservateurs.

L'ampleur du déficit n'a pas été révélée, mais Hydro-Manitoba aurait déjà mis en place plusieurs mesures de réduction des coûts.

Au gouvernement, on explique la situation par le fait que, de façon générale, les compagnies d'électricité font peu de profits au premier trimestre de leur exercice, soit au printemps, mais plutôt lors des troisième et quatrième trimestres, donc en hiver.

La société d'État est en bonne santé financière, même si elle est affectée par la récession aux États-Unis et engendre moins de profits en exportant son électricité, affirme le président d'Hydro-Manitoba, Bob Brennan.

Le ministre des Finances a demandé à toutes les entités gouvernementales d'essayer de restreindre les dépenses, ce qui a aussi été demandé à chaque Manitobain, précise le ministre de l'Innovation, de l'Énergie et des Mines, Dave Chomiak.

Gel des embauches

Le chef de l'opposition, Hugh McFadyen, croit plutôt qu'Hydro-Manitoba traverse une crise financière sérieuse et que ce sont les employés qui en subiront les conséquences.

Afin de réduire ses dépenses, Hydro-Manitoba gèlera l'embauche de travailleurs à temps plein. Les coûts salariaux représentent 75 % du budget opérationnel de la société d'État.

Hydro-Manitoba limitera aussi les voyages, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur de la province, qui lui ont coûté 32,4 millions de dollars durant l'année financière 2009-2010.

Les autres mesures visent à diminuer les heures supplémentaires, modifier les conditions entourant les congés et peut-être même à geler les salaires des cadres.

BiPole 3

La situation dans laquelle se trouve Hydro-Manitoba est causée par les politiques du NPD, notamment en ce qui concerne la nouvelle ligne d'électricité BiPole 3, selon le chef de l'opposition, Hugh McFadyen.

Ce dernier demande au gouvernement de changer le trajet de la ligne du côté est des lacs Winnipeg et Manitoba, un trajet qui prendrait deux ans de moins à construire et coûterait un milliard de moins, selon lui.

Le rapport annuel d'Hydro-Manitoba sera publié d'ici deux semaines. La société d'État a dégagé des profits lors de l'année financière 2009-2010 et elle sera bénéficiaire cette année aussi, assure le ministre Dave Chomiak.

D'après le reportage d'Émilie Russo

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !