•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Niveaux d'eau à la baisse

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les rivières du Québec ne sont pas près de se tarir, mais un hiver avec peu de précipitations suivi d'un été sec et chaud a entraîné une diminution importante du débit de plusieurs rivières du sud du Québec.

Au Bas-Saint-Laurent, le phénomène a notamment entraîné l'arrêt de la production hydroélectrique sur la rivière Rimouski et la suspension de toutes les activités de pêche sur la rivière Ouelle. Selon le chef de la division de l'hydrologie et de l'hydraulique au centre d'expertise hydrique du Québec, Richard Turcotte, les quantités d'eau sont moindres dans les rivières du Bas-Saint-Laurent, du Saguenay, de la région de Québec, de la Mauricie, de l'Outaouais et de la Gaspésie.

Il s'agirait d'une tendance durable, selon les projections des experts comme Pierre Blier, professeur à l'UQAR. Outre la diminution des quantités d'eau dans les rivières, le chercheur prévoit, dans les 50 prochaines années, une hausse rapide des températures et une diminution du taux d'oxygène dans l'eau.

Ces phénomènes auront des conséquences importantes pour les organismes aquatiques, indique Pierre Blier. « Saumon Atlantique, l'omble de fontaine, l'omble chevalière, ces organismes sont adaptés à des gammes de températures optimales. À partir du moment où l'on change, où on dépasse ce registre de température, on vient d'affecter leur potentiel de survie, on vient d'affecter leur potentiel de reproduction », explique le chercheur de l'UQAR.

Ce dernier ajoute que ces changements entraîneraient aussi l'apparition dans nos rivières d'espèces qui viennent de régions plus chaudes et une disparition des espèces locales. Le phénomène serait irréversible.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !