•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« La surveillance est quotidienne »

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.


L'organisation de défense de la liberté de la presse Reporters sans frontières a classé la Tunisie parmi les ennemis d'Internet, et qualifié son président Zine el Abidine Ben Ali de prédateur d'Internet.

Soazig Dollet, responsable du bureau Maghreb-Moyen-Orient de Reporters sans frontières, décrit en entrevue la situation d'Internet dans ce pays et explique les méthodes de censure utilisées par les autorités.

« La Tunisie est un des pays les plus liberticides dans le monde en ce qui concerne Internet. »

— Une citation de  Soazig Dollet

Soazig Dollet décrit aussi les conditions de travail difficiles des journalistes et blogueurs tunisiens.

L'entrevue avec Soazig Dollet

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !