•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La GRC propose Google Translate

Site internet de la GRC en Colombie-Britannique
Site internet de la GRC de la Colombie-Britannique
Radio-Canada

En raison d'un manque de ressources, la Gendarmerie royale du Canada en Colombie-Britannique propose d'utiliser Google Translate pour traduire ses communiqués de presse en français.

En Colombie-Britannique, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) propose d'utiliser Google Translate pour traduire ses communiqués de presse en français.

La division de la GRC la plus importante du pays soutient que le manque de ressources a poussé son service des communications à proposer, il y a environ six semaines, l'outil gratuit de Google pour offrir les communiqués aussi rapidement en français qu'en anglais.

« Auparavant, il fallait parfois jusqu'à quatre semaines avant que la version française d'un communiqué soit publiée », explique Tim Shields, porte-parole de la GRC en Colombie-Britannique.

« Une demande de financement a été faite pour la traduction de l'ensemble des communications de la police fédérale en Colombie-Britannique, mais les restrictions budgétaires ne permettent pas d'obtenir les ressources disponibles », explique M. Shields.

Selon le Commissariat aux langues officielles, les communications des institutions fédérales doivent être aussi bonnes en français qu'en anglais, de façon générale.

Or, la traduction automatique proposée par Google Translate est loin de satisfaire à cette exigence.

Par exemple, la traduction à l'aide de Google Translate d'un communiqué publié ce lundi donne le résultat suivant : « Enquêteurs de la GRC du détachement de Golden et la Trans-Canada Services de la circulation a répondu à une tête de deux véhicules sur la collision entraînant un trafic de six personnes une fatalité, le dimanche 1er août 2010. »

La GRC en Colombie-Britannique reconnaît que cette solution n'est pas idéale et qu'elle ne respecte peut-être pas la Loi sur les langues officielles.

Pour certains communiqués, la GRC en Colombie-Britannique indique qu'en vertu de la Loi sur les langues officielles, certains détachements de la police fédérale n'offrent des services au public qu'en anglais, mais que les francophones peuvent utiliser Google Translate.

Dans d'autres cas, un encadré accompagne le communiqué et indique qu'il faut envoyer un courriel à la GRC pour obtenir une version officielle, et qu'« en fonction du nombre de demandes reçues, la traduction de la page demandée pourrait prendre jusqu'à un mois. »

Tous les autres sites régionaux de la GRC qui publient des communiqués de presse offrent une version en français.