•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Raids israéliens à Gaza

Des raids isaréliens en représailles à un tir de roquette a fait un mort et huit blessés dans la bande de Gaza.

Un homme transporte à l'hôpital Al-Shifa une victime des raids israéliens.

Photo : AFP / Mohammed Abed

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une personne est tuée et huit autres sont blessées dans une série de frappes aériennes de l'armée israélienne menées en représailles à un tir de roquette palestinien sur la ville d'Ashkelon.

Israël a mené vendredi soir des raids aériens sur la bande de Gaza, en représailles à un tir de roquette qui a atteint la ville israélienne d'Ashkelon dans la matinée. L'attaque a fait un mort et huit blessés, selon des responsables et des sources médicale palestiniennes.

Un militant du Hamas, âgé de 22 ans, a été tué par un missile tiré sur une caravane, près du camp de réfugiés de Magazhi, a annoncé un responsable du Hamas.

Huit personnes ont aussi été blessées, dont plusieurs grièvement, par le tir d'au moins quatre autres missiles contre des bâtiments utilisés par le mouvement islamiste. Le Hamas a ordonné l'évacuation de tout son personnel en prévision de nouvelles frappes.

Les appareils israéliens auraient également visé des tunnels de contrebande à la frontière avec l'Égypte, ont indiqué des témoins. Il n'y aurait pas eu de victimes.

En matinée, une roquette de type Katioucha tirée depuis la bande de Gaza s'était abattue sur Ashkelon, une ville israélienne de 125 000 habitants située à 13 km de l'enclave palestinienne. Le tir a endommagé des voitures et brisé des vitres, mais n'a pas fait de victime. Les habitants d'Ashkelon avaient été avertis par des sirènes d'alarme quelques minutes avant l'explosion.

« Israël considère avec la plus grande gravité ce tir sur Ashkelon », a déclaré le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu. L'armée n'a pas fait de commentaire, mais l'État hébreu a l'habitude de riposter après chaque tir de roquette visant son territoire en provenance de Gaza.

Le nombre de tirs de roquettes palestiniens s'est considérablement réduit depuis l'opération « Plomb durci » menée du 27 décembre 2008 au 18 janvier 2009 contre le territoire palestinien contrôlé par le Hamas. Cette offensive a fait plus de 1400 morts palestiniens et des milliers de blessés dans la population palestinienne.

Avec les informations de Agence France-Presse, et Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !