•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le tracé BiPole 3 est choisi

Le tracé de la future ligne de transmission d'électricité Bipole III au Manitoba.

Le tracé de la future ligne de transmission d'électricité Bipole III au Manitoba.

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La province a finalement approuvé le tracé de la nouvelle ligne de transport d'électricité, qui traversera le Manitoba du nord au sud sur plus de 1 300 km.

Hydro-Manitoba a annoncé jeudi le tracé de la future ligne de transmission d'électricité BiPole 3.

La société d'État a finalement opté pour un trajet à l'ouest du lac Winnipeg et du lac Manitoba. Le projet évalué à 2,2 milliards de dollars était à l'étude depuis l'automne 2009.

La ligne de 66 m de large parcourra la province du nord au sud sur 1 364 km, en passant près de Le Pas et en descendant à proximité de Dauphin et de Portage La Prairie.

L'objectif de cette nouvelle ligne est d'augmenter nos ressources en hydroélectricité et d'en exporter davantage, selon la ministre des Finances, Rosann Wowchuk. L'exportation de l'hydroélectricité pourrait générer 20 milliards de dollars dans les 20 prochaines années, indique-t-elle.

Indemnisations

Ce tracé à l'ouest a été choisi parce que c'est l'option qui aura le moins d'impact sur les communautés habitées et sur l'environnement, indique-t-on à la province.

La construction de la ligne Bipole 3 débutera en 2012 et celle-ci devrait commencer à alimenter le sud de la province en 2017.

Cependant, le tiers du trajet traversera des terres agricoles privées. En janvier dernier, des Autochtones avaient manifesté leur mécontentement face au projet d'Hydro-Manitoba qui, à l'époque, ne prévoyait pas d'indemnisations.

La société d'État n'a pas l'intention d'exproprier qui que ce soit, mais envisage de louer les terres sur lesquelles passera la ligne de transport d'électricité au prix courant.

L'entreprise a également mis sur pied un fonds de 5 millions de dollars sur 10 ans qui sera à la disposition des municipalités et des réserves pour financer des projets communautaires. Il s'agit là d'un coût modeste si on le compare à l'ampleur du projet, explique Glen Schneider, porte-parole d'Hydro-Manitoba.

Opposition

Trois tracés passant à l'ouest du lac Winnipeg étaient à l'étude depuis que le gouvernement du Manitoba avait rejeté, en 2007, une construction à l'est en raison de la présence de la forêt boréale et de réserves autochtones.

En choisissant le passage à l'ouest, la longueur du tracé augmente de près de 50 %. Le coût du projet a augmenté de plus d'un milliard de dollars depuis 2007, selon les conservateurs provinciaux.

« C'est une décision catastrophique », indique le chef de l'opposition, Hugh McFadyen, qui espère renverser le projet avant les prochaines élections.

Une quatrième consultation publique est prévue pour le mois de septembre prochain. Le projet sera ensuite soumis aux études d'impact environnemental.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !