•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'équipe Villeneuve Durango

Un chassis Durango

Photo : Durango

Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'équipe Durango confirme à Radio-Canada Sports que Jacques Villeneuve a contacté l'équipe italienne pour bâtir un projet en F1.

Jacques Villeneuve préfère ne rien dire, mais l'équipe Durango n'y voit visiblement aucun inconvénient.

Durango a donné à Radio-Canada Sports, lundi, quelques détails sur le projet conjoint.

« Finalement, le nom devrait être Villeneuve Durango, explique Giuseppe Dorigo, attaché de presse de l'équipe. Nous unissons nos forces, celles de Jacques Villeneuve et celles de notre équipe. »

C'est l'amitié entre Ivone Pinton, propriétaire de l'équipe, et Villeneuve qui les a unis pour ce projet en F1. Et c'est Jacques qui a fait les premiers pas.

« C'est une longue amitié qui a commencé quand Jacques avait 16 ans, précise M. Dorigo. Et sur la base de cette amitié, Jacques a demandé à Ivone s'il pouvait se joindre à lui pour que le projet ait plus de chances. »

Récemment, Villeneuve et Durango ont travaillé ensemble dans la défunte série stock-car Speedcar à l'hiver 2009. L'équipe italienne sait que le nom Villeneuve résonne encore très fort en Italie et peut lui ouvrir des portes.

« Bien sûr que notre projet aura plus de chances de réussir avec Villeneuve, car c'est un nom connu en course automobile, rappelle M. Dorigo. Il est un très bon ami de Durango. Nous l'avons en très haute estime. Et ce projet se veut très sérieux, pas juste une aventure. »

L'équipe Durango avait tenté d'entrer en F1 il y a 15 ans, mais n'avait pas réussi à trouver un partenaire pour les moteurs.

Une deuxième fois avec une carte maîtresse

Durango tente le coup à nouveau, avec la présence précieuse de Villeneuve. L'équipe a passé la première étape d'évaluation avec succès.

« Nous sommes dans la deuxième et dernière étape. Nous devons montrer à la FIA que nous avons les fonds nécessaires pour exister pendant trois ans. Nous finalisons des ententes avec de grandes entreprises.

« Quand on dit aux entreprises que nous travaillons avec Jacques Villeneuve, c'est très important en termes marketing et communications », note-t-il.

« Nous pourrons bientôt apporter la preuve à la FIA que nous avons suffisamment de budget de commandites pour être sérieux », annonce M. Dorigo.

L'usine de l'équipe Villeneuve Durango sera en Italie, a confirmé le représentant de l'équipe.

« Une équipe de F1 doit être basée en Europe, pour des questions de logistiques, explique l'attaché italien. Et nous avons déjà toutes les structures, l'outillage pour une équipe de F1. »

D'ailleurs, l'équipe a déjà une idée de sa monoplace.

« Nous avons commencé à travailler sur papier, les plans de base sont dessinés. Si notre projet est accepté, nous commençons à construire la voiture immédiatement », précise-t-il.

Enfin, Dorigo révèle que Villeneuve sera d'abord pilote.

« Jacques Villeneuve veut finir sa carrière de pilote en F1, et le fera deux ans. Ensuite, son souhait est de devenir patron d'équipe. Ce sera donc un vrai partenariat entre Villeneuve et Durango. »

L'équipe Durango n'attend pas de réponse de la FIA avant le mois d'août.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !