•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 1600 arrestations

Les lieux de la fusillade qui a causé la mort de 17 personnes à Torreon.

Les lieux de la fusillade qui a causé la mort de 17 personnes à Torreon.

Photo : La Presse canadienne / AP

Radio-Canada

Le gouvernement mexicain a annoncé avoir arrêté 1626 « cadres » des cartels de la drogue et des gangs depuis son arrivée au pouvoir en 2006. Ce bilan survient après un week-end particulièrement sanglant.

Au Mexique, le gouvernement de Felipe Calderon a annoncé dimanche avoir procédé à plus de 1600 arrestations de « cadres » des cartels de la drogue ou des gangs de ravisseurs depuis son entrée au pouvoir, en décembre 2006.

« Du 1er décembre 2006 au 16 juillet 2010, la Police fédérale a arrêté un total de 1626 personnes liées à l'une ou l'autre des organisations criminelles engagées dans le trafic de drogue ou les enlèvements, et appartenant à la structure de commandement », a souligné un communiqué du ministère de la Sécurité.

Week-end meurtrier

Ce bilan survient après trois jours particulièrement sanglants. Une soixantaine de personnes, dont 6 policiers et 17 jeunes, ont été tuées au cours du week-end.

Les 17 jeunes gens ont été abattus dans la nuit de samedi à dimanche. Les autorités locales ont révélé qu'un groupe d'inconnus a fait irruption lors d'une fête à Torreon, dans le nord du Mexique, et a ouvert le feu.

Au moins 18 personnes ont aussi été blessées par les rafales tirées par ce groupe « fortement armé », ont ajouté les mêmes sources.

L'attaque a été menée dans le style des tueurs des cartels de la drogue. « Ils ont crié : "Tuez-les tous!", et ont commencé à tirer », a déclaré un policier, citant des témoins. « Les auteurs de la fusillade sont repartis en laissant sur place plus de 200 douilles de munitions de fusils d'assaut », a-t-il ajouté.

Une tuerie similaire avait fait 15 morts en février dernier dans une fête à Ciudad Juárez, à la frontière de l'État voisin de Chihuahua et du Texas, aux États-Unis.

Torreon est la capitale de l'État de Coahuila, frontalier du Texas.

Depuis décembre 2006, près de 25 000 personnes ont été tuées dans la « guerre des cartels » entre gangs rivaux ou contre l'armée et la police. Les autorités en dénombrent déjà plus de 7000 depuis le début de l'année. Les 9000 morts de 2009 représentaient un niveau jamais atteint.

Selon le ministre de la Justice, Arturo Chavez, ce triste record s'explique par l'augmentation de la pression des forces de l'ordre sur les cartels et les gangs. Environ 50 000 militaires ont été déployés en renfort de la police dans tout le pays, ce qui, à son avis, a provoqué une violente réaction des organisations criminelles.

Avec les informations de Agence France-Presse