•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Place aux Championnats du monde

Nageurs

Des nageurs s'apprêtent à prendre le départ d'une épreuve de natation en eau libre (archives)

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Pas moins de 120 athlètes de 30 pays, homme et femmes, participeront du 15 au 23 juillet à des compétitions de 5, 10 et 25 kilomètres de natation dans le lac Saint-Jean.

Roberval devient la capitale mondiale de la natation pour les prochains jours en accueillant les 6es Championnats mondiaux de nage en eau libre FINA.

Pas moins de 120 athlètes de 30 pays, homme et femmes, participeront du 15 au 23 juillet à des compétitions de 5, 10 et 25 kilomètres dans le lac Saint-Jean.

La délégation canadienne se compose de 7 nageurs, dont 3 Québécois. Le directeur général de Natation Canada, Pierre Lafontaine, affirme que l'équipe canadienne n'est pas là pour faire de la figuration.

Il soutient que la Traversée du lac Saint-Jean jouit d'une excellente réputation au niveau international. « Vous avez la meilleure organisation mondiale. Les athlètes à travers le monde ne parlent que de la grande organisation de Roberval. »

Quant aux dirigeants de la Fédération internationale de natation amateur (FINA), ils semblent très satisfaits de l'organisation qui se dit prête pour le début des compétitions, samedi.

Le président de la FINA, l'Urugayen Julio Maglione, se montre très heureux d'être dans la région pour assister à ces Championnats du monde.

Il est temps de profiter de ces championnats et de soutenir nos athlètes. Nous apprécions l'accueil des gens de Roberval.

Une citation de :Julio Maglione, président de la FINA

Bénévoles

Le comité organisateur peut compter sur le travail de 450 bénévoles. L'objectif de ces derniers est de faciliter le séjour des nageurs à Roberval afin qu'ils donnent le meilleur d'eux-mêmes.

Selon le coordonnateur du comité Roberval 2010, Benoît Amyot, tout est en place pour donner le goût à la population de voir ces athlètes.

« Les gens sont très amateurs de la traversée. Notre défi était de les rendre des amateurs de natation, des amateurs de compétitions internationales. »

Pierre Lafontaine va plus loin. Il croit que tous les enfants devraient apprendre à nager afin d'éviter les noyades.

Il faut qu'au Canada, la natation devienne le sport l'été comme le hockey est le sport l'hiver.

Une citation de :Pierre Lafontaine, directeur général de Natation Canada

C'est la dernière fois que la FINA présente ce type de championnat. Ils feront place à des Championnats du monde juniors en piscine et en eau libre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !