•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trésors convoités

Patrimoine
Anciennes pièces de monnaie provenant d'une épave en Nouvelle-Écosse.
Radio-Canada

Les collectionneurs de trésors dénoncent la décision de la Nouvelle-Écosse, qui va bientôt exiger qu'ils lui remettent toutes leurs trouvailles pour des fins de préservation.

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a décidé de modifier la loi sur les trésors. À compter de décembre, les chercheurs de trésors devront remettre aux autorités provinciales la totalité de leurs trouvailles.

À l'heure actuelle, la loi permet aux entreprises de garder et vendre 90% de ce qu'elles trouvent dans les épaves sous-marines. Le reste des trouvailles doit être remis à la province, qui les expose généralement dans ses musées.

Mike MacDonald, du ministère des Ressources naturelles de la Nouvelle-Écosse, explique que la décision de son gouvernement a pour but de préserver ce patrimoine.

Le fond marin de la Nouvelle-Écosse est un véritable cimetière de bateaux. C'est l'endroit où l'on trouve le plus d'épaves en Amérique du Nord. Il y en a des milliers. Les chercheurs de trésors plongent à la quête de butin. Des entreprises se sont spécialisées dans le domaine. Elles y investissent des millions de dollars.

Chercheurs de trésors mécontents

Épave sous-marine

Jeff MacKinnon, qui se spécialise dans la recherche d'épaves depuis plus de 30 ans, affirme que les gens ne vont plus déclarer leurs trouvailles au gouvernement et qu'il y aura donc encore moins d'objets remis à la province.

Ce plongeur professionnel se demande qui va vouloir aller chercher les trésors s'il n'est plus possible de gagner de l'argent avec cette activité.

Il faudra que d'autres groupes, des musées peut-être, investissent dans la recherche de trésors. Sinon, ce patrimoine restera au fond de l'océan.