•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas de permis pour Pamela Anderson à Montréal

Pamela Anderson

Pamela Anderson

Radio-Canada

Pamela Anderson souhaitait rencontrer la presse près de l'hôtel de ville de Montréal, mais n'a pas obtenu de permis pour ce faire. Une publicité dans laquelle apparaît l'actrice, et qui est considérée comme étant sexiste, serait à l'origine de ce refus.

Pamela Anderson avait pour projet de convoquer la presse place Jacques Cartier, tout près de l'hôtel de ville de Montréal. L'actrice américaine était de passage dans la métropole, jeudi, afin d'animer un gala du Festival Just For Laughs.

Son point de presse visait à sensibiliser l'opinion publique aux droits des animaux, une cause qu'elle défend depuis des années. Mais la Ville a opposé un refus à la demande de permis qu'a faite Pamela Anderson.

La raison qu'invoquerait la Ville? Une publicité dans laquelle Pamela Anderson s'exhibe, le corps découpé de pointillé comme s'il s'agissait d'une pièce de viande. Pour les autorités municipales, cette publicité serait sexiste.

La publicité litigieuse montrant Pamela AndersonAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La publicité litigieuse montrant Pamela Anderson

Et selon le Réseau québécois d'action pour la santé des femmes, la Ville a raison de réagir ainsi.

Des publicités stigmatisent la femme dans un rôle qui n'est pas égalitaire à l'homme. C'est une publicité qu'on considère sexiste, c'est une pose éminemment sexuelle et ça réduit la femme à une offre permanente sexuelle.

Lydia Assayag directrice du Réseau québécois d'action pour la santé des femmes

En revanche, Danielle Lefrançois, directrice des communications pour les normes canadiennes de la publicité, estime que la publicité en question n'est pas dévalorisante, puisqu'elle met en évidence une cause qui est chère à l'actrice, soit la protection des animaux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !