•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un projet qui laisse sceptique

Mont-Orford

Le mont Orford

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le président de Tourisme Cantons-de-l'Est, Alain Larouche, met en doute le sérieux du projet soumis par l'homme d'affaires Marc Girard pour relancer les activités du Mont-Orford.

L'idée soumise par un homme d'affaires de Magog de transformer la station touristique du Mont-Orford en centre d'arts technologiques ne convainc pas tous les intervenants de la région.

Le président de Tourisme Cantons-de-l'Est, Alain Larouche, met en doute le sérieux du promoteur Marc Girard, qui a fait connaître son idée la veille de la date limite de l'appel d'offres pour trouver un nouveau propriétaire.

Le projet baptisé Osmose Orford prévoit l'aménagement d'un centre de création et de diffusion qui allierait le sport, les arts et la technologie. Il s'inspire du centre technologique de Banff en Alberta.

Aucune construction de condominiums n'est prévue pour financer le projet.

M. Girard, qui a fait sa marque dans le secteur des télécommunications, a déposé une lettre d'intention au gouvernement, puisqu'il n'est pas en mesure de présenter une soumission en bonne et due forme.

Le promoteur demande au gouvernement d'étudier son idée et de lui accorder du temps si le projet lui semble réalisable. « On arrive en dernière minute, c'est vrai, avec un projet qu'on pense de qualité pour l'avenir », affirme Marc Girard.

De son côté, la mairesse de Magog, Vicki May Hamm, juge que le projet mérite qu'on s'y attarde. « Je ne suis pas en mesure de vous dire si c'est réaliste, réalisable et viable. C'est un plan d'affaires et des prévisions financières qui vont pouvoir nous le dire, mais l'idée, toutefois, est très intéressante. Je pense qu'il faut prendre le virage technologique, on n'a pas le choix », souligne la mairesse.

Le projet Osmose Orford est estimé entre 20 et 30 millions de dollars.

Rappelons que si aucun acheteur n'est trouvé au terme de l'appel d'offres lancé par Québec, la MRC Memphrémagog aura 30 jours pour manifester son intérêt à acquérir la station touristique.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !