•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

D'un océan à l'autre?

Claude Gravelle

Claude Gravelle, député fédéral de Nickel Belt

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le député fédéral de Nickel Belt, en Ontario, Claude Gravelle, a déposé un projet de loi pour que le 24 juin devienne un congé férié national.

Le 15 juin dernier, quelques jours avant l'ajournement des travaux pour l'été, le député fédéral de Nickel Belt, en Ontario, Claude Gravelle, a déposé un projet de loi (C-540) afin que le 24 juin devienne un congé férié national.

À cette date, les Québécois célèbrent leur fête nationale et profitent d'une journée de congé, alors que le reste des Canadiens travaillent comme à l'habitude.

Pourtant, les Franco-Ontariens qui fêtent également la Saint-Jean-Baptiste ne bénéficient pas du même privilège.

« C'est une fête pour tous les Canadiens, pas juste pour les Québécois. Si on veut unir notre pays bilingue, on devrait reconnaître la Saint-Jean-Baptiste comme étant une fête pour tous les Franco-Canadiens à travers le pays », a déclaré le député Gravelle.

L'initiative est saluée par le président général de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Mario Beaulieu.

« Quand la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal a proclamé le 24 juin comme la fête nationale, ça se voulait la fête nationale des Canadiens français. Donc, ça devait s'appliquer un peu partout », a-t-il indiqué.

Le Parti conservateur du Canada et le Bloc québécois ont refusé de faire savoir s'ils ont l'intention de soutenir ou non le projet de loi. Aucun député du Parti libéral n'a rappelé Radio-Canada à ce propos.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !