•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début des manifestations

Manifestation anti-G20 à Toronto

Manifestation anti-G20 à Toronto

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Une bruyante manifestation a eu lieu au centre-ville de Toronto pour protester contre la tenue des sommets du G8 et du G20.

À Toronto, une bruyante manifestation de près de 200 personnes s'est fait entendre au centre-ville, lundi après-midi, contre les sommets du G8 et du G20 qui se tiendront du 25 au 27 juin.

Les manifestants ont occupé une station-service pendant quelques minutes. Ensuite, ils se sont rendus au carré Dundas, puis ont longé la rue Yonge. Ils se sont finalement retrouvés en face des bureaux de la Société d'aide à l'enfance de Toronto pour parler à des dirigeants de l'organisme de leurs responsabilités. Les participants à la manifestation, très bien encadrés par une multitude de policiers à vélo, se sont dispersés au bout d'environ deux heures.

La plupart des militants dénonçaient le sommet, disant que ses dirigeants ont provoqué la crise financière, la crise bancaire et la récession. D'autres en ont profité pour plaider pour d'autres causes, comme les droits des animaux ou la fin de l'occupation de la Palestine.

Il y aurait eu au moins une arrestation durant le rassemblement.

Présence policière importante

Policiers à Toronto à l'occasion du G-20Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Policiers à Toronto à l'occasion du G-20

Photo : Annie Poulin

À quelques jours du sommet, l'imposant dispositif de sécurité qui sera mis en place fait déjà sentir sa présence. L'immense clôture entourant le périmètre de sécurité est installée à 95 %. Toutefois, le périmètre devrait rester ouvert à tous jusqu'à vendredi soir.

Les policiers de la ville ont également commencé à recevoir de l'aide de leurs collègues d'ailleurs au pays. Des centaines d'agents de sécurité privé devraient se joindre à eux cette semaine pour s'assurer que tout se déroule bien.

Par ailleurs, les policiers ajoute les canons à eau à leur arsenal. Le Groupe intégré de la sécurité affirme qu'ils les utiliseront en cas d'émeute, par exemple.

Une presse pour les contestataires

Les militants anti-G20 ont inauguré lundi matin leur propre salle de presse dans le centre-ville de Toronto.

Les organisateurs du Réseau de mobilisation communautaire de la métropole disent qu'ils peuvent compter sur plus de 200 journalistes bénévoles qui publieront des reportages radio et vidéo sur leur site Internet.

Le Réseau publiera notamment des reportages en anglais, en français, en espagnol et en allemand.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !