•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La coalition prend forme dans le golfe

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les maires des treize municipalités de la MRC de Bonaventure ont voté à l'unanimité pour l'obtention d'un moratoire contre l'exploration pétrolière dans le golfe du Saint-Laurent.

Lancée par les Madelinots, la création d'une coalition des communautés côtières vient de trouver un terreau fertile en Gaspésie. Le préfet de la MRC de Bonaventure, Jean-Guy Poirier, soutient d'ailleurs que les réalités sont les mêmes dans la Baie-des-Chaleurs qu'aux Îles-de-la-Madeleine où les pêches et le tourisme sont les deux piliers de l'économie régionale. « Je pense que trop fort ne casse pas. Plus on va être de monde pour essayer de dire aux personnes impliquées : “Écoutez, soyez prudents, regardez ce qui se passe ailleurs, il faudrait qu'il y ait des moyens mis en place pour ne pas que la même chose se produise ici” », lance le préfet.

Ce dernier espère convaincre tous ses collègues de la Gaspésie d'appuyer le moratoire. Il entend bien faire valoir son point de vue lors de la réunion de la Conférence régionale des élus de la Gaspésie et des Îles qui se déroule aux Îles-de-la-Madeleine, cette semaine.

De son côté, le maire des Îles Joël Arseneau a écrit à tous les élus du Québec Maritime et des provinces de l'Atlantique pour les rallier à sa cause. Les règles doivent être les mêmes partout dans le golfe, dit-il, puisqu'il s'agit d'un seul écosystème. « S'il y a une marée noire, on va tous payer le même prix », fait valoir le maire Arseneau.

Les groupements écologistes madelinots tentent pour leur part de rallier tous les organismes environnementaux du Québec et des provinces de l'Atlantique. Les organismes touristiques et les associations de pêcheurs feront de même dans leur secteur respectif. Les Madelinots entendent toujours organiser la première réunion de la coalition à l'automne.

Autres appuis

Par ailleurs, les membres de l'Association des retraités de l'éducation et services publics du Québec pour la région Bas-Saint-Laurent, de Gaspésie-Les Îles et de la Côte-Nord demandent aux gouvernements fédéral et provincial d'imposer un moratoire sur l'exploitation pétrolière dans le golfe du Saint-Laurent tant et aussi longtemps que des moyens de prévention n'auront pas été mis en place. La résolution a été adoptée unanimement par les 217 membres présents à la réunion du mois dernier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !