•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les 10 pas vers la catastrophe

Cigarette et cendrier

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

Environ 90 % des cas d'AVC sont associés à une dizaine de facteurs de risque, les principaux étant l'hypertension artérielle, le tabagisme, l'obésité abdominale et un régime alimentaire malsain.

Dix facteurs représentent 90 % du risque global d'accidents vasculaires cérébraux.

Cette association a été établie dans l'étude Interstroke, dont certains résultats ont été présentés au congrès mondial de cardiologie qui se tient à Pékin, en Chine.

Pas moins de 6000 personnes y ont participé de 2007 à 2010 (3000 cas d'AVC et 3000 cas témoins) dans 22 pays.

Les facteurs sont :

  • pression artérielle élevée (supérieure à 160/90 mm Hg)
  • tabagisme
  • obésité abdominale
  • régime alimentaire
  • sédentarité
  • lipides
  • diabète
  • consommation d'alcool
  • stress et dépression
  • troubles cardiaques

Des différences

Il existe deux types d'AVC. L'ischémique est le plus fréquent (80 % des AVC) et est associé à l'ensemble des facteurs. Il survient lorsqu'un vaisseau se bouche dans le cerveau. De son côté, l'AVC hémorragique survient lorsqu'un vaisseau sanguin se rompt. Celui-ci est davantage associé à l'hypertension, au tabagisme, à l'obésité abdominale, au régime alimentaire, et à la consommation d'alcool.

Le top 5

L'étude montre aussi que 5 facteurs représentent plus de 80 % du risque global d'AVC : l'hypertension, le tabagisme, l'obésité abdominale, le régime alimentaire et la sédentarité.

L'hypertension arrive au sommet, et elle est associée à un tiers du risque global d'AVC.

Elle augmente le risque de plus de deux fois et demie par rapport à des personnes avec une tension normale.

Les fumeurs ont quant à eux deux fois plus de risque que les non-fumeurs, le tabagisme étant associé à un AVC sur 5.

Les auteurs rappellent l'importance de traiter l'hypertension, de combattre le tabagisme et de promouvoir l'activité et la saine alimentation afin de diminuer les facteurs de risque.

Le détail de ces travaux est publié dans le magazine The Lancet.

Avec les informations de Agence France-Presse