•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mort d'un adolescent mexicain suscite la colère

La famille du jeune Sergio Adrian Hernan se recueille devant son cercueil.
La famille du jeune Sergio Adrian Hernan se recueille devant son cercueil. Photo: AFP / Jesus Alcazar
Radio-Canada

Mexico condamne l'utilisation « disproportionnée » de la force par un garde-frontière américain, qui s'est soldée par la mort d'un adolescent mexicain. L'agent, qui croyait que le jeune voulait traverser la frontière illégalement, s'est estimé attaqué.

Les autorités mexicaines ont vivement condamné, mercredi, l'utilisation « disproportionnée » de la force par un garde-frontière américain qui s'est soldée par la mort d'un adolescent mexicain de 14 ans à Ciudad Juarez, dans le nord du Mexique.

Des dizaines de Mexicains ont de leur côté exprimé leur colère contre les États-Unis lors des funérailles du jeune Sergio Adrian Hernandez.

Selon le ministère des Affaires étrangères mexicain, l'officier a ouvert le feu depuis le poste texan d'El Paso sur un groupe de jeunes qui lançaient des pierres à partir d'un pont qui relie les deux nations. Le président Felipe Calderon a demandé aux États-Unis d'ouvrir une enquête.

Le département d'État américain a de son côté affirmé par communiqué que les agents américains avaient réagi à un « groupe de présumés immigrants illégaux venant du Mexique ».

Les agents auraient été assaillis avec des pierres par des personnes au nombre déterminé. Pendant l'assaut, un agent a utilisé son arme, tuant l'un des suspects. Nous regrettons qu'il y ait eu perte de vie.

Le département d'État américain

Des agents mexicains ont cité des témoins qui ont affirmé avoir vu les gardes-frontières américains poursuivre les jeunes à vélo en direction du Mexique. Des témoins ont par ailleurs affirmé que deux agents avaient ouvert le feu. Selon le bureau du procureur général de Ciudad Juarez, le groupe de jeunes jouait lorsqu'il est entré en territoire américain par inadvertance, avant de repartir à la course vers le Mexique après avoir été surpris par les agents américains.

Le maire de Ciudad Juarez, José Reyez, a quant à lui réclamé la divulgation des vidéos de surveillance placés en permanence le long de la frontière.

Le père du jeune abattu, Jesus Hernandez, a appelé le gouvernement mexicain « à ne pas baisser son pantalon devant les autorités américaines » et a dit souhaiter que « justice soit faite ». Il assure que son fils était seulement venu manger avec un de ses frères et n'avait nullement l'intention d'entrer illégalement aux États-Unis.

Les autorités américaines ont ouvert une enquête, et le garde-frontière a été suspendu.

Le décès de cet adolescent est survenu une semaine après celui d'un autre Mexicain, battu à mort par des agents de la patrouille frontalière de San Diego, dans le sud-ouest des États-Unis, à quelques mètres de la ville mexicaine de Tijuana.

Le ministère mexicain des Affaires étrangères a déploré l'augmentation du nombre de Mexicains tués ou blessés dans des incidents impliquant l'utilisation de la force par les autorités américaines. Il y a eu 5 cas en 2008, 12 en 2009 et 17 en moins de six mois cette année.

Avec les informations de Agence France-Presse