•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déjà des retombées

Exploration minière

Exploration minière (archives)

Radio-Canada

La compagnie minière pourrait commencer cet automne son projet, évalué à un milliard de dollars, pour la construction d'une mine d'or à ciel ouvert dans le nord-est de l'Ontario.

La compagnie minière a déposé son étude de faisabilité pour le projet Detour Lake. Elle souhaite amorcer la construction d'une mine d'or à ciel ouvert cet automne.

La mine serait située au nord-est de l'Ontario, à dix kilomètres de la frontière québécoise. Le projet est évalué à un milliard de dollars.

Detour Gold prévoit extraire du minerai pendant 16 ans. Le gisement pourrait produire plus de 11 millions d'onces d'or. La fosse projetée a une longueur de 2,5 km et une largeur de 900 mètres.

Le président-directeur général de Detour Gold, Gérald Panneton, compare la future mine à celle d'Osisko, à Malartic. « C'est une mine à ciel ouvert. On va produire tous les deux en haut de 600 000 onces par année. [...] Les deux projets vont être les deux plus grands projets aurifères au Canada », précise M. Panneton.

Retombées économiques

La compagnie prévoit créer 500 emplois directs et 1500 emplois indirects. Un bon nombre de ces emplois devraient se retrouver en Abitibi-Témiscamingue.

Le président de l'entreprise Service Exploration, de Rouyn-Noranda, Pierre Gervais, indique que Detour Gold a aussi fait de nombreux achats chez le fournisseur. « Les géologues ont besoin de lames pour couper les carottes et les envoyer aux analyses, ils ont besoin de sacs d'échantillons, ils ont besoin de scies pour scier la roche », mentionne M. Gervais.

La compagnie minière Detour Gold prévoit construire sa mine à l'automne 2010 pour entreprendre l'extraction au début de 2013.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !