•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Motion rejetée

La chef du PQ, Pauline Marois, à l'Assemblée nationale à Québec
Pauline Marois Photo: La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Les libéraux, majoritaires à l'Assemblée nationale, battent une motion de l'opposition exigeant la tenue d'une enquête publique sur la construction et le financement politique. Une coalition de députés de l'opposition, appuyée par des membres de la société civile, continue de faire pression sur le gouvernement.

Les députés de l'Assemblée nationale ont débattu mercredi après-midi d'une motion demandant au gouvernement de Jean Charest d'instituer une commission d'enquête publique sur l'industrie de la construction et le financement des partis politiques. Sans surprise, le vote qui a suivi a vu la motion rejetée par 59 voix contre 54, les libéraux majoritaires ayant voté en bloc contre l'initiative de l'opposition.

Cette motion, la quatrième du genre depuis l'automne dernier, a été présentée et déposée la semaine dernière par un regroupement de députés de l'opposition comprenant le Parti québécois, le député de Québec solidaire, Amir Khadir, et les députés indépendants Éric Caire et Marc Picard, deux transfuges de l'Action démocratique du Québec (ADQ). On a appelé cette coalition les « foulards blancs », en raison de l'écharpe que ses partisans arboraient lors de leur conférence de presse.

Même si sa formation ne faisait pas partie de ce mouvement, le chef de l'ADQ, Gérard Deltell, avait néanmoins laissé entendre que son parti appuierait la motion déposée à l'Assemblée, ce qu'il a fait. Le député adéquiste François Bonnardel était toutefois absent au moment du vote.

En dépit du rejet de la motion a été défaite, la chef péquiste Pauline Marois n'en démord pas. « Je vous le dis : Nous ne lâcherons pas », a-t-il déclaré, sans préciser quels autres moyens elle envisageait pour faire fléchir le premier ministre Jean Charest.

« Je ne veux pas parler de stratégie ou de tactique qui pourrait être utilisée », s'est-elle contentée d'ajouter.

Foulards blancs et boulets rouges

Un nouveau rassemblement a eu lieu mercredi après-midi, à l'initiative des mêmes partis et députés indépendants, mais cette fois avec l'appui de certains membres de la société civile.

Étaient en effet présents la présidente de la Confédération des syndicats nationaux (CSN), Claudette Carbonneau, la présidente du Syndicat de la fonction publique du Québec, Lucie Martineau, le président de l'Alliance des policiers provinciaux, Jean-Guy Dagenais, et le porte-parole du Regroupement Corruption Zéro, Ryan Hillier. Tous ont dénoncé le refus du gouvernement libéral de tenir une enquête publique.

On me dit que des petits poissons auraient été saisis, est-ce qu'on est loin des requins blancs?

Jean-Guy Dagenais, président de l'Alliance des policiers provinciaux

Débats houleux

La chef de l'opposition officielle, Pauline Marois, a martelé, lors des débats à l'Assemblée nationale, que les nombreuses allégations concernant l'industrie de la construction et le financement des partis éclaboussaient toute la classe politique.

Le leader parlementaire adjoint du gouvernement, Henri-François Gautrin, a maintenu que le gouvernement continuerait à miser sur les enquêtes policières en cours, comme celles de l'Opération Marteau de la SQ, pour en arriver à des arrestations de personnes ayant véritablement enfreint la loi. « Le but, à l'heure actuelle, d'une part, de notre côté, ce n'est pas d'avoir un grand show médiatique dans lequel on va pouvoir sortir toutes sortes d'affaires », a déclaré M. Gautrin.

Le premier ministre Jean Charest à l'Assemblée nationale à QuébecJean Charest Photo : PC / Jacques Boissinot

Depuis mardi, la chef du Parti québécois a demandé plusieurs fois au premier ministre Jean Charest, lors de la période des questions, s'il avait l'intention de laisser les députés du Parti libéral voter librement sur la motion de l'opposition. M. Charest a finalement répondu mercredi que ce vote serait libre, mais des commentaires formulés par la suite par le premier ministre et des membres de son Cabinet indiquaient déjà que les libéraux, majoritaires, voteraient contre la motion et en entraîneraient le rejet.

Certains des ministres interrogés dans les couloirs du Parlement ont affirmé qu'ils n'entendaient pas d'appels pressants dans leur circonscription en faveur d'une commission d'enquête publique.

La démarche a donné lieu à plusieurs débats acrimonieux. Comme ils l'avaient fait mardi, Jean Charest et Pauline Marois sont revenus sur le financement de leurs campagnes à la direction respectives dans le passé.

« Hier, j'ai posé une question sérieuse au premier ministre. Comme d'habitude, il a choisi la diversion et l'insulte. C'est malheureusement sa marque de commerce », a déclaré Mme Marois.

Le premier ministre Charest a de nouveau fait allusion à des contributions de 2000 à 3000 $ reçues par Pauline Marois en vue d'une éventuelle course à la direction du Parti québécois en 2007. « Son fameux foulard a beaucoup noirci depuis la semaine dernière », a lancé M. Charest.

La chef du PQ a rétorqué en demandant encore une fois à Jean Charest d'identifier les donateurs de ses campagnes à la direction du Parti progressiste-conservateur fédéral, en 1993, et du Parti libéral du Québec, en 1998.

Même le vote a donné lieu à des débordements verbaux en fin d'après-midi, surtout lorsque le Parti québécois a refusé que soit comptabilisé le vote du député libéral de Dubuc, Serge Simard. Celui-ci est arrivé en retard à l'Assemblée nationale et le PQ a demandé que soit appliqué le règlement.

Le leader parlementaire du Parti libéral, Jacques Dupuis, a accusé les péquistes de priver un député de son droit démocratique, mais le leader du Parti québécois, Stéphane Bédard, a répliqué qu'il y avait des précédents en la matière.

Notons que le ministre délégué aux Transports, Norman MacMillan, et le député Pierre Paradis se sont absentés au moment du vote.

Avec les informations de La Presse canadienne

Aucun thème sélectionné