•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le blocus freine la reconstruction

Un immeuble détruit à Rafah.

Un immeuble détruit à Rafah.

Photo : AFP / Said Khatib

Radio-Canada

Un rapport de l'ONU affirme que le blocus de la bande de Gaza par Israël nuit grandement à la reconstruction du territoire palestinien dévasté par l'offensive israélienne déclenchée en décembre 2008.

La reconstruction de la bande de Gaza, dévastée par l'offensive menée par l'armée israélienne à la fin 2008 et début 2009, est gravement entravée par le blocus israélien.

Selon un rapport de l'ONU, seulement 25 % des dégâts faits aux bâtiments et aux infrastructures ont pu être réparés, un an et demi après les événements.

Le rapport souligne toutefois des points positifs, notamment en ce qui concerne les infrastructures médicales. Il dit ainsi que dix des douze hôpitaux endommagés ont été réparés. Aussi, il mentionne que 78 % des conduites d'eau et de collectes des eaux usées ont été remises en état.

L'ONU dresse un portrait plus sombre de l'aide internationale. Le rapport indique que malgré quelques améliorations « l'aide internationale s'est révélée largement inefficace », surtout parce qu'elle s'interdit d'utiliser du matériel importé à travers des tunnels de contrebande à la frontière égyptienne. Or, selon la Banque mondiale, 80 % des importations parviennent à Gaza par ce moyen.

Le rapport relève donc que les organismes d'entraide islamiques, qui utilisent des matériaux de construction venus par ces tunnels, « se sont avérés plus à même d'aider à la reconstruction ». Il donne en exemple le Secours islamique, le Croissant Rouge du Qatar, l'Association caritative Al-Rahama, et autres associations qui opèrent tous avec le soutien du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza.

Un blocus de près de trois ans

Le 27 décembre 2008, Israël avait déclenché une offensive militaire de 22 jours contre la bande de Gaza, qui a fait plus de 1400 morts du côté palestinien et 13 du côté israélien.

Le but de cette opération, selon Israël, était de faire cesser les tirs de roquettes contre son territoire.

La bande de Gaza est soumise à un blocus par Israël depuis la prise de pouvoir du Hamas dans ce territoire, en juin 2007, lors d'un coup de force contre l'Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas.

Avec les informations de Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !