•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens continuent d'être inquiets

cour de triage à Outremont
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Nouveau campus, développement résidentiel, voies piétonnières... la gare de triage d'Outremont sera entièrement transformée. Mais des citoyens prédisent que le projet bouleversera l'équilibre de cet arrondissement.

Le Comité citoyens-gare de triage d'Outremont continue d'avoir des appréhensions dans le dossier de transformation de cette ancienne gare.

Les citoyens s'inquiètent principalement d'un accroissement de la circulation dans le quartier. Pour ces citoyens, le projet de transformation de l'ancienne gare de triage d'Outremont attirera des milliers de visiteurs dans un arrondissement qui ne compte que 25 000 résidents.

« C'est un bouleversement important de la nature de l'arrondissement », déplore Claude Reny, l'un des citoyens qui s'opposent au projet.

L'Université de Montréal, conjointement avec la Ville de Montréal, a dévoilé mercredi la façon qu'elle utilisera le site pour résoudre le manque d'espace dont souffrent sa clientèle et son personnel.

L'Université de Montréal construira en effet un nouveau campus de 300 000 mètres carrés. La première phase du projet donnera lieu à la construction d'un bâtiment de 60 000 mètres carrés.

Au total, il en coûtera 300 millions de dollars pour faire de l'ancienne gare un complexe destiné à l'université et à l'habitation. La moitié de cet argent sera injecté par les gouvernements municipal, provincial et fédéral.

Dans sa version renouvelée, le projet de l'université compte moins d'espaces de stationnement que prévu, soit 400 plutôt que 1000. Le but est de favoriser le transport collectif.

Nous allons avoir des passages piétonniers et du transport collectif pour accéder au site. Les véhicules automobiles seront très limités.

Une citation de :Le responsable du développement économique à la Ville de Montréal, Richard Deschamps

De plus, le projet comprendra la construction de 1300 logements, dans la portion sud du secteur de la gare de triage d'Outremont.

Les résidents d'Outremont verront la création de quatre parcs. Ces espaces verts doubleront la superficie des parcs de l'arrondissement d'Outremont. Mais selon les citoyens, ce ne sera pas suffisant pour réduire les effets de la transformation du quartier.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !