•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montebello impliquée malgré elle

Le logo de la Banque Royale du Canada

Photo : La Presse canadienne / Nathan Denette

Radio-Canada

Le site Internet montrant la vidéo de l'incendie perpétré mardi dans une succursale de la Banque Royale d'Ottawa renvoie à un numéro de téléphone d'un édifice municipal de Montebello.

La municipalité de Montebello est liée à la diffusion de la vidéo montrant l'attentat perpétré tôt mardi matin dans une succursale de la Banque Royale de Glebe, un quartier du centre-ville d'Ottawa. En fait, le site Internet montrant la vidéo, à l'adresse ottawa.indymedia.org, renvoie à un numéro de téléphone correspondant à un édifice municipal de Montebello.

L'édifice, situé au 516 rue Notre-Dame, abrite des réunions de groupes communautaires. On retrouve dans son sous-sol un local contenant de six à huit ordinateurs qui peuvent être utilisés lors des réunions.

Des enquêteurs ont d'ailleurs fouillé l'endroit mercredi pour tenter d'élucider l'affaire.

Stupéfaction à Montebello

À Montebello, tout le monde semble stupéfait que la municipalité soit mêlée à cette histoire.

Selon l'employée municipale qui s'occupait du service informatique de l'édifice, Christine Campanozzi, 200 personnes pouvaient avoir accès au local.

Quant au maire, Pierre Bertrand, il se dit estomaqué d'apprendre la nouvelle. Il affirme qu'il va s'assurer désormais qu'il y ait plus de vigilance pour l'accès aux ordinateurs.

Des édifices municipaux qui sont prêtés à des causes terroristes, c'est toujours très inquiétant.

Pierre Bertrand, maire de Montebello

Rappelons que la municipalité de Montebello a accueilli le sommet du G8 en 2008, qui avait été marqué par des manifestations et de la casse.

Quant au site Internet qui présente la vidéo, il était actif pendant le sommet en 2008. Son origine n'est cependant pas forcément outaouaise, car il est hébergé par un serveur américain du groupe Indymedia et est relié à un site brésilien qui promeut la démocratie et la libre expression.

Revendications anarchistes

Un groupe, le FFFC, revendique l'incendie survenu à la succursale de la Banque Royale d'Ottawa.

Le groupe menace de sévir de nouveau. Il annonce qu'il sera à Huntsville et à Toronto, en Ontario, lors des sommets du G8 et du G20 qui se dérouleront le mois prochain.

Ils ont expliqué avoir mis le feu à la banque, parce que l'institution financière a commandité les Jeux olympiques de Vancouver qui ont été présentés sur des « terres indigènes volées ». Ces Jeux ont aussi contribué, selon eux, à augmenter les problèmes de pauvreté à Vancouver.

Ils dénoncent également le fait que la Banque Royale est un bailleur de fonds dans des projets d'exploitation des sables bitumineux dans l'ouest du pays.

Une vidéo et une enquête

Dans la vidéo, filmée de l'autre côté de la rue, on peut voir deux personnes courant au moment où une explosion à l'intérieur de l'édifice fait voler les vitres en éclats.

La police d'Ottawa poursuit pour le moment son enquête sur l'incendie. Elle ignore toutefois la signification de l'acronyme du groupe qui le revendique, ainsi que son origine. La GRC s'intéresserait également à l'affaire.

Selon la police, les dommages sont évalués à environ 300 000 $.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !