•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le droit à l'avortement réaffirmé

L'Assemblée nationale
L'Assemblée nationale (archives) Photo: La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Les députés votent à l'unanimité une motion qui réitère le droit à l'avortement. Ils interpellent aussi Stephen Harper pour mettre fin à toute ambiguïté relativement au droit des femmes à mettre fin à leur grossesse.

Le débat sur l'avortement n'est visiblement pas clos. Dans un rare élan d'unanimité, les députés de l'Assemblée nationale ont voté mercredi en faveur d'une motion réaffirmant le droit des femmes à l'interruption de grossesse.

Ils ont aussi interpellé le premier ministre du Canada, Stephen Harper, pour qu'il mette fin à toute ambiguïté relativement au droit à l'avortement.

La motion, appuyée par les 109 parlementaires qui siégeaient mercredi, mentionne que le gouvernement fédéral ne doit pas retirer de subventions aux groupes de femmes pour la simple raison qu'ils soutiennent le droit à l'avortement.

M. Harper a essuyé plusieurs critiques, notamment de la part de groupes de femmes du Québec, à cause de sa décision de ne pas financer l'avortement dans les pays en développement, par l'entremise d'une initiative que le G8 met sur pied pour la santé maternelle.

Ce vote survient quatre jours après les propos controversés du cardinal Marc Ouellet, qui a condamné toute forme d'avortement, même pour les femmes victimes de viol. Des déclarations qui ont soulevé un tollé au Québec.

La motion qui a été votée à l'Assemblée nationale doit être transmise au Sénat canadien et à la Chambre des communes.

Avec les informations de La Presse canadienne