•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des spectacles privés lucratifs

L'humoriste Jean-Marc Parent donne des spectacles corporatifs.

L'humoriste Jean-Marc Parent donne des spectacles corporatifs.

Radio-Canada

En marge des tournées traditionnelles, les humoristes peuvent compter sur un marché parallèle, celui des spectacles privés, qui sont une source de revenus importante pour eux.

Le Gala des Olivier récompensera dimanche les humoristes québécois les plus populaires. Ceux qui sont montés sur scène à Montréal et ailleurs en province au cours de la dernière année.

Mais les autres? Ceux que vous n'avez pas vu depuis un bail, comme André-Philippe Gagnon, que font-ils?

Ils continuent de donner des spectacles. À Montréal ou ailleurs en province! Et même à l'étranger.

Où exactement? C'est la question que tous se posent. Dans le marché parallèle des événements corporatifs.

On les engage soit pour lever des fonds pour une école, soit pour distraire des congressistes ou les participants à un tournoi de golf ou les participants à une soirée de Noël, par exemple.

Les humoristes proposent alors leurs meilleurs numéros. Ces spectacles privés sont très lucratifs. Les cachets commencent dans les quatre chiffres et peuvent atteindre facilement les cinq chiffres. Pour un spectacle.

André-Philippe Gagnon a même des clients à l'étranger.