•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nathalie Normandeau réagit

La ministre des Ressources naturelles, Nathalie Normandeau

La ministre des Ressources naturelles, Nathalie Normandeau

Photo : CP PHOTO/Jacques Boissinot

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La ministre des Ressources naturelles rejette la demande des écologistes des Îles-de-la-Madeleine d'obtenir d'Ottawa un moratoire pour l'ensemble du golfe du Saint-Laurent. Elle souhaite toutefois obtenir des garanties pour d'éventuels forages à Terre-Neuve-et-Labrador.

La ministre des Ressources naturelles, Nathalie Normandeau, dit comprendre les craintes déclenchées dans la population à la suite au déversement de pétrole dans le golfe du Mexique.

Toutefois, il n'est pas question pour autant que son gouvernement demande un moratoire à Ottawa pour l'ensemble du golfe du Saint-Laurent, comme le souhaitent les écologistes des Îles-de-la-Madeleine.

« On est très respectueux des juridictions de nos voisins et dans ce sens-là, on n'a pas l'intention de s'immiscer dans un débat qui ferait en sorte que les compétences de Terre-Neuve-et-Labrador seraient compromises. Nous, on est très frileux de nos propres juridictions », explique la ministre.

La compagnie Corridor Ressources a déjà annoncé son intention de forer dans le bassin Old Harry à 80 kilomètres au nord-est des Îles sur la moitié qui appartient à Terre-Neuve. Ils ne peuvent forer du côté du Québec, car un moratoire existe depuis 1998.

Pour ce qui est d'éventuels forages à Terre-Neuve-et-Labrador, la ministre Normandeau a l'intention d'écrire à son homologue pour obtenir des garanties. « Pour nous, il n'y a pas de compromis à faire pour la protection de notre environnement. Je vais donc faire le nécessaire pour obtenir toutes les garanties, dont les Madelinots et les citoyens du Québec ont besoin », a-t-elle précisé.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !