•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trotski, un camarade montréalais

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

C'est cette semaine que prendra l'affiche Le Trotski de Jacob Tierney, qui a été tourné dans sa ville natale, Montréal. On y retrouve un adolescent qui croit être la réincarnation du révolutionnaire soviétique Léon Trotski.

Jay Baruchel dans une scène du film Le TrotskiAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jay Baruchel dans une scène du film Le Trotski

Photo : Alliance Vivafilm

Pour son deuxième long-métrage, Le Trotski, le réalisateur anglo-québécois Jacob Tierney a écrit ce qu'il décrit lui-même comme une « lettre d'amour » à Montréal, d'où il est originaire.

La métropole québécoise tient d'ailleurs un rôle important dans ce film, qui met en vedette Jay Baruchel, une vedette montante d'Hollywood, lui aussi natif de Montréal. Le jeune homme a notamment joué dans The Sorcerer's Apprentice, aux côtés de Nicolas Cage, un film qui prendra l'affiche cet été.

Tournée dans l'ouest de la ville, cette comédie présente l'histoire de Léon Bronstein, un adolescent qui croit être la réincarnation du révolutionnaire soviétique Léon Trotski, né Bronstein.

Après avoir orchestré une grève de la faim dans l'entreprise familiale, le jeune Léon est puni par son père, qui l'inscrit dans une école publique. Loin de s'assagir, il tentera d'y créer un syndicat étudiant.

La comédie met également en vedette Colm Feore, qui a joué dans le film Bon Cop, Bad Cop. Anne-Marie Cadieux, Geneviève Bujold, Paul Doucet, Hélène Bourgeois-Leclerc, Emily Hampshire et l'animateur Ben Mulroney, qui joue son propre rôle, complètent cette distribution bilingue.

Le Trotski arrive au Québec armé de plusieurs distinctions : prix du public au Festival international du film de Tokyo, au Festival du film international de Sofia, en Bulgarie, au Festival du film de l'Atlantique ainsi qu'au Festival canadien de Kingston, prix des critiques au Festival international des débuts cinématographiques de Russie et prix du meilleur scénario au Writers Guild of Canada.

Plusieurs des interprètes francophones ont prêté leur voix à leur propre personnage dans la version doublée en français. Les cinéphiles reconnaîtront par ailleurs la voix de Xavier Dolan dans le rôle du personnage incarné par Jay Baruchel.

Le film, dont la trame sonore est signée par Malajube, prend l'affiche vendredi à Montréal, Québec et Sherbrooke.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !