•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le gluten sans effet

Une fillette mange des céréales
Photo: iStockphoto
Radio-Canada

Une alimentation exempte de gluten et de caséine n'améliore pas l'état des personnes autistes, affirment des chercheurs américains, qui ont passé en revue 15 études sur le sujet.

Un régime sans gluten ni caséine n'est pas efficace pour traiter les troubles du spectre autistique, concluent des chercheurs américains après avoir passé en revue 15 études sur le sujet.

Le chercheur Austin Mulloy et ses collègues de l'Université du Texas à Austin affirment que les causes de ce trouble envahissant du comportement demeurent toujours inconnues, même s'il existe plusieurs explications potentielles.

L'une d'elles veut que les personnes autistes présentent une activité enzymatique déficitaire dans l'intestin. En bref, ces personnes digéreraient partiellement les sous-produits toxiques de la caséine et des protéines du gluten, ce qui causerait leur état.

À la lumière de cette explication, de plus en plus de parents soumettent depuis quelques années leurs enfants autistes à ce type de diète.

Cette diète n'a rien à voir avec l'autisme.

Auteurs de l'étude

Malheureusement, souligne le Dr Mulloy, des traitements ont vu le jour avant même que leur efficacité et leur sécurité ne soient clairement établies.

Les auteurs des travaux recommandent donc aux parents de ne pas soumettre leurs enfants à cette diète, à l'exception de ceux à qui l'on a diagnostiqué une intolérance au gluten ou à la caséine.

Le détail de ces travaux est publié dans le journal Research in Autism Spectrum Disorders.

Le gluten est une protéine présente dans la plupart des céréales. La caséine, également une protéine, se trouve principalement dans le lait.

L'autisme touche environ une personne sur 166, mais sa prévalence augmente constamment au Canada.