•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Éviter un bain de sang

Patrouille conjointe de soldats canadiens et afghans au sud-ouest de Kandahar

Patrouille conjointe de soldats canadiens et afghans au sud-ouest de Kandahar (archives)

Photo : La Presse canadienne / Murray Brewster

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2010 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le responsable du commandement de la Force expéditionnaire du Canada veut persuader davantage les talibans et leurs sympathisants de changer de camp, plutôt que de lancer de grandes opérations militaires pour les combattre.

Le Canada semble vouloir changer son fusil d'épaule en Afghanistan. Le lieutenant-général Marc Lessard, responsable du commandement de la Force expéditionnaire du Canada, a fait savoir que la stratégie militaire canadienne dans ce pays était d'éviter un bain de sang avec les talibans cet été.

Pour ce faire, le Canada fournira davantage d'efforts pour tenter de convaincre les talibans et leurs sympathisants de changer de camp, au lieu d'opter pour les grandes opérations militaires.

Le lieutenant-général Lessard ne veut pas que se répète l'opération Méduse, une large offensive menée par les alliés en 2006 pour chasser les talibans du district de Panjwayi. Une quinzaine de militaires canadiens avaient été tués lors de cette opération et plusieurs autres, blessés.

Le lieutenant-général Lessard s'exprimait mardi à l'aérodrome de Kandahar, où il assistait à une cérémonie d'adieu au maître de deuxième classe Craig Blake, tué par l'explosion d'un engin artisanal au sud-ouest de Kandahar.

Le chef militaire a expliqué que les Forces canadiennes auront à mener dans les prochaines semaines un travail « lent et laborieux » auprès de la population afghane. Il s'agira notamment de consulter les villageois dans un exercice de persuasion, a-t-il dit.

Y aura-t-il des actions tactiques? Bien sûr, il y en aura. Mais ce ne sera pas des opérations majeures. En fait, c'est le contraire que nous voulons faire.

Une citation de :Le lieutenant-général Marc Lessard

Ce changement de stratégie ne relègue pas le Canada à un second rôle en Afghanistan, de l'avis de M. Lessard.

Des milliers de militaires de l'OTAN arriveront cet été dans le sud de l'Afghanistan pour tenter de mater l'insurrection talibane, qui a repris du poil de la bête. Ces renforts font craindre une recrudescence de la violence dans la région.

Le Canada, qui compte plus de 2800 hommes en Afghanistan, a perdu 143 soldats depuis son engagement dans ce pays en 2002. Deux travailleuses humanitaires, une journaliste et un diplomate canadiens ont également perdu la vie en Afghanistan.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !